Une Virologiste Chinoise Affirme qu’elle Publiera des Éléments Prouvant que le COVID-19 est Fabriqué par l’Homme

15 Sep, 2020 | Actualité, Éxopolitique, PSS et Divulgation | 0 commentaires

Les faits : Le Dr Li Meng Yan, virologiste chinoise qui a récemment fui la Chine, affirme avoir des preuves que le COVID-19 a été fabriqué par l’homme.

Réflexion : Quelles sont les implications de la fabrication de ce virus s’il l’est effectivement ? Qu’est-ce que cela changerait dans le récit si l’OMS le savait depuis un certain temps ?

 

Le Dr Li-Meng Yan, virologiste et dénonciatrice chinoise, affirme qu’elle publiera bientôt la preuve que COVID-19 a été fabriqué par l’homme. Elle pense que ses preuves seront si claires que même des non-scientifiques pourront vérifier les données. Auparavant, le Dr Yan a déclaré que le gouvernement chinois et l’Organisation mondiale de la santé étaient au courant de la transmission de COVID-19 de personne à personne bien plus tôt que prévu. Elle a fui la Chine pour se rendre aux États-Unis afin de poursuivre ses recherches.

Le Dr Yan a déclaré au Daily Mail dans une interview :

La séquence du génome est comme une empreinte digitale humaine, et sur cette base, vous pouvez les identifier. Je vais [utiliser cette] preuve pour dire aux gens pourquoi elle provient du laboratoire en Chine, pourquoi ce sont eux qui l’ont fabriquée.

N’importe qui, même si vous n’avez aucune connaissance en biologie, sera capable de le déchiffrer, de le consulter, de l’identifier et de le vérifier par soi-même.

Un superviseur de l’université où elle travaillait en Chine a d’abord demandé au Dr. Yan de commencer à explorer une série de cas de SRAS apparus en Chine continentale. À l’époque, cela ressemblait à un nouveau type de pneumonie.

J’étais médecin et docteur en médecine, je travaille avec un groupe des meilleurs experts au monde et comme j’ai obtenu mes deux diplômes en Chine continentale, c’est moi qui ai été chargée de mener l’enquête secrète sur la nouvelle pneumonie à Wuhan.

Pendant mon enquête, ce que j’ai découvert, je l’ai signalé à mon superviseur, il n’y a eu aucune réponse, car tout le monde était inquiet. J’ai donc gardé le silence, je savais que je devais le dire aux gens parce que c’était urgent et que, d’après un célèbre YouTuber chinois aux États-Unis, on avait dit au monde entier que la Chine avait découvert la situation du Covid et que la transmission interhumaine existait déjà.

Je ne pensais pas que cela se produirait lorsque j’ai fait cette enquête secrète, je [pensais] que je parlerais à mon superviseur et qu’ils feraient le nécessaire au nom du gouvernement.

Mais ce que j’ai vu, c’est que personne ne réagissait à cela. Les gens ont peur du gouvernement mais c’était une situation urgente, et au Nouvel An chinois, [je savais] que ce virus était dangereux et toutes ces choses faisaient que je ne pouvais plus garder le silence, des êtres humains et la santé mondiale [étaient en danger].

Suite à son expérience avec le virus, et son désir de dénoncer ce qu’elle prétendait être une dissimulation, elle a commencé à partager ce qui se passait. Elle affirme que c’est à ce moment-là que ses archives ont été effacées des bases de données gouvernementales et que ses pairs ont été “invités à répandre des rumeurs à son sujet”.

Ils ont effacé toutes mes informations et ont également dit aux gens de répandre des rumeurs sur moi, que je suis une menteuse, que je ne sais rien, que je viens de tuer un hamster au laboratoire. Ils essayeraient de contrôler ma famille et mes amis et soudain, je disparaîtrais.

Le Dr Yan a obtenu son diplôme de médecine à la faculté de médecine de XiangYa de l’Université du centre-sud (Chine), et son doctorat à l’Université de médecine du sud (Chine). Le Dr Yan était basée dans une prestigieuse université de Hong Kong, elle était un élément clé du réseau mondial d’épidémiologie de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La commission nationale chinoise de la santé continue de nier l’épidémie de COVID-19 qui a débuté dans le laboratoire de Wuhan, affirmant qu’il n’existe aucune preuve que le nouveau coronavirus ait été créé dans un laboratoire. Elle affirme également que le co-directeur d’un laboratoire affilié à l’OMS, le professeur Malik Peiris, était au courant mais n’a rien fait. Cependant, si le Dr Yan publie effectivement ses conclusions et qu’elles racontent une histoire différente, cela pourrait constituer une véritable révolution dans le récit du COVID que beaucoup soupçonnaient de voir finalement émerger.

 
 

L’Importance Du Journalisme

C’est l’un des défis que doivent relever les médias traditionnels ou grand public ; ils sont complaisants avec les récits du gouvernement et ne cherchent souvent pas à explorer d’autres idées ou des idées plus controversées qui peuvent avoir un grand impact sur le monde. À bien des égards, le vrai journalisme ne se fait plus au niveau des médias traditionnels ou grand public, il consiste simplement à rapporter les faits qui ont été transmis par le gouvernement ou les grandes organisations mondiales.

Pour le récit traditionnel, la création du COVID-19 dans un laboratoire n’est rien d’autre que des théories de conspiration sans fondement. De multiples vérificateurs de faits ont déclaré que parce que divers laboratoires et gouvernements ont dit qu’il n’y avait aucune preuve qu’il était fabriqué par l’homme, alors c’est un fait accompli. Mais qu’en est-il des histoires comme celle du Dr Yan ? Ne doivent-elles pas être prises en compte ?

C’est pourquoi la situation se complique lorsque les médias alternatifs décident de suivre des pistes, des dénonciateurs ou prétendent qu’il y a plus à dire sur une histoire particulière et publient quelque chose à ce sujet. Sans même faire des déclarations générales, des vérificateurs de faits sont déployés pour déterminer si l’information que les médias alternatifs partagent est effectivement factuelle, tout en utilisant les médias traditionnels ou les médias grand public pour démentir les déclarations des médias alternatifs. Cela conduisant bien sûr à qualifier les médias alternatifs de mensongers et de peu fiables.

C’est pourquoi l’idée que le COVID-19 aurait pu être fabriqué par l’homme n’a pas été étudiée en profondeur, car les médias traditionnels et les vérificateurs de faits ont déjà prétendu que cela était faux, même sans la moindre preuve autre que les grandes institutions qui affirment le contraire. Il est important de noter que personne ne tient ces grandes institutions pour responsables ni ne vérifie leurs dires.

 
 

Quelles Sont Les Implications ?

Pourquoi est-ce important ? Si le COVID-19 était fabriqué par l’homme, qu’est-ce qui changerait dans notre situation actuelle ? Les motifs mis à part, cela nous montrerait que notre désir de bricoler et de créer des virus qui pourraient nuire aux gens, peut-être pour des raisons de guerre biologique ou autres, peut avoir des effets indésirables. Peut-être commencerions-nous à nous demander s’il existe un autre motif plus important. Le virus a-t-il été libéré par accident ? Volontairement ? Qui y gagnerait ? S’ils l’ont créé, en ont-ils créé d’autres ? Existe-t-il déjà un vaccin ? Pourquoi n’a-t-on pas dit la vérité au public ?

Le fait que les gens sauraient que le gouvernement a menti, que la santé publique a menti et que les médias se sont contentés de ne tenir personne pour responsable constituerait l’une des plus grandes implications à mes yeux. Cela nous amènerait à nous interroger sur bien d’autres aspects de notre société, qui a les meilleurs intérêts pour l’humanité, et ce que nous souhaitons collectivement changer grâce à une meilleure connaissance de ce que l’on nous a délibérément caché.

 
 

Conclusion

Il est devenu impératif de consulter de multiples sources de médias si vous souhaitez découvrir ce qui se passe dans notre monde. Les principales institutions médiatiques manquent à la fois de vrai journalisme et de réelle connaissance contextuelle de la corruption qui existe au sein des gouvernements et des grandes organisations mondiales, ce qui les rendent incapables de fournir des réponses aux questions importantes qui se posent dans le monde.

En tant qu’individus, il est également important que nous prenions conscience de l’idéologie que nous pouvons adopter à propos de nos croyances principales ou alternatives sur le monde. Rester vraiment ouvert, dynamique et flexible dans notre manière de penser et une bonne compréhension de la situation mondiale actuelle sont des éléments essentiels permettant une meilleure lecture des médias.Ces informations changent notre manière de fonctionner au quotidien. Les gens doivent faire preuve d’une plus grande responsabilité en s’intéressant à ce qui se passe dans notre monde afin de ne pas continuer sur la voie d’un contrôle et d’une division toujours plus autoritaires.

 
 

Source : https://www.collective-evolution.com/2020/09/12/chinese-virologist-claims-she-will-be-publishing-evidence-proving-covid-19-is-manmade/

Traduit par : LaGazettedeGaia

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article!