Une nouvelle étude révèle une augmentation de 41 % du risque de cancer causée par le glyphosate de Roundup

21 Fév, 2019 | Actualité, Nutrition et Santé | 0 commentaires

Monsanto, le géant de l’agrochimie et des semences, subit un contrecoup mondial considérable après avoir été reconnu coupable de malveillance et d’avoir couvert le fait que leur produit phare, le glyphosate – l’ingrédient chimique actif des herbicides Roundup et Ranger – peut causer le cancer, ce qui est assez alarmant si l’on considère qu’il s’agit du produit chimique agricole le plus largement utilisé (et surutilisé).

Une analyse récente et complète du glyphosate révèle que les personnes les plus exposées à l’herbicide populaire courent un risque accru de 41 % de développer un cancer du lymphome non hodgkinien

Un lymphome non hodgkinien est un cancer qui se développe à partir de cellules du système lymphatique.
Le système lymphatique est un système constitué de vaisseaux, de ganglions et d’organes, qui constitue l’une des parties les plus importantes du système immunitaire, car il protège le corps des maladies et des infections.

La méta-analyse (les résultats combinés d’une série d’études indépendantes sur un même problème) de six études regroupant près de 65 000 participants a également examiné les liens entre les herbicides à base de glyphosate et l’immunosuppression, la perturbation endocrinienne et les modifications génétiques.

« Ensemble, toutes les méta-analyses effectuées jusqu’à présent, y compris la nôtre, font constamment état de la même constatation clé : l’exposition aux Glyphosate est associée à un risque accru de lymphome non hodgkinien », conclut le rapport.

 

L’étude, qui porte à la fois sur l’homme et l’animal, suggère également que le glyphosate « modifie le microbiome intestinal », ce qui pourrait « avoir un impact sur le système immunitaire, favoriser l’inflammation chronique et contribuer à la sensibilité des agents pathogènes envahissants ».

De plus, le glyphosate « peut agir comme un perturbateur endocrinien parce qu’on a découvert récemment qu’il modifie la production des hormones sexuelles » chez les rats mâles et femelles.

Enfin, l’étude se penche sur les altérations génétiques causées par le glyphosate, notant que plusieurs études montrent que le glyphosate induisent des « cassures d’ADN simple et double brin », l’oxydation et d’autres facteurs de « génotoxicité » – bien que les chercheurs préviennent que cela demeure un sujet controversé.

« Les auteurs de l’étude ont indiqué que leur nouvelle méta-analyse évaluait toutes les études humaines publiées, y compris une étude mise à jour de 2018 financée par le gouvernement et connue sous le nom « d’Étude sur la santé en milieu agricole » (AHS). Monsanto avait cité l’étude actualisée du AHS comme preuve qu’il n’y a pas de lien entre le glyphosate et le cancer du lymphome non hodgkinien. Dans le cadre de la nouvelle méta-analyse, les chercheurs ont indiqué qu’ils se sont concentrés sur le groupe le plus exposé dans chaque étude parce que ces personnes seraient plus susceptibles de présenter un risque élevé si les herbicides à base de glyphosate causaient effectivement des LNH. » – The Guardian

 

Monsanto affirme qu’il n’existe aucune recherche scientifique légitime établissant un lien concluant entre le glyphosate et le lymphome non hodgkinien ou tout autre type de cancer – soulignant le fait que la conclusion de l’EPA selon laquelle l’herbicide est «peu susceptible» de causer le cancer est confirmée par des centaines d’études. Ils ont mis en doute les affirmations de scientifiques du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) qui ont classé le glyphosate comme «probable carcinogène humain» en 2015, suggérant que les chercheurs ont eu une conduite inappropriée qui n’a pas pris suffisamment en compte plusieurs études importantes.

« Les conclusions de cinq scientifiques américains contredisent les garanties de sécurité de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) concernant le désherbant et arrivent alors que les organismes de réglementation de plusieurs pays envisagent de limiter l’utilisation des produits à base de glyphosate dans l’agriculture.

Monsanto et son propriétaire allemand Bayer AG font face à plus de 9 000 procès aux États-Unis intentés par des personnes souffrant de lymphome non hodgkinien qui blâment les herbicides à base de glyphosate de Monsanto pour leurs maladies. Le premier demandeur à aller au procès a obtenu un verdict unanime du jury contre Monsanto en août, un verdict que la compagnie a porté en appel. Le prochain procès, impliquant un plaignant distinct, doit commencer le 25 février, et plusieurs autres procès sont prévus cette année et en 2020. » – The Guardian

 

Comme le note The Guardian, « La nouvelle analyse pourrait potentiellement compliquer la défense de Monsanto contre son herbicide le plus vendu », puisque trois des auteurs de l’étude ont été sollicités par l’EPA en tant que membres du conseil pour siéger à un groupe consultatif scientifique sur le glyphosate en 2016.
 
 
Lianne Sheppard, coauteure et professeure au département des sciences de la santé environnementale et professionnelle à l’Université de Washington, était un conseiller de l’EPA sur le glyphosate et l’un des trois conseillers qui ont dit à l’agence qu’elle n’avait pas suivi les protocoles scientifiques appropriés lorsqu’elle a conclu que le glyphosate était peu susceptible de causer le cancer.

« C’était mal », dit Sheppard. « Il était évident qu’ils ne suivaient pas leurs propres règles », dit-elle. « Y a-t-il des preuves qu’il est cancérigène ? La réponse est oui. »

« Cet article démontre plus clairement par les méta-analyses précédentes qu’il existe des preuves d’un risque accru de lymphome non hodgkinien en raison de l’exposition au glyphosate », affirme Lianne Sheppard. « Du point de vue de la santé de la population, il y a de vraies préoccupations. »

 

L’EPA dit qu’elle « est en train de revoir l’étude ».

 

En effet, le glyphosate est si répandu dans notre environnement qu’on en trouve maintenant des traces dans une grande variété de produits de consommation, y compris les aliments et les produits d’hygiène personnelle, dans le corps humain et dans les réserves d’eau.

« Les Américains ont appliqué 1,8 million de tonnes de glyphosate depuis son introduction en 1974. Dans le monde entier, 9,4 millions de tonnes de ce produit chimique ont été pulvérisées sur les champs. À titre de comparaison, cela équivaut au poids de l’eau dans plus de 2 300 piscines de taille olympique. C’est aussi suffisant pour pulvériser près d’une demi-livre de Roundup sur chaque acre de terre cultivée dans le monde ». – Newsweek

 

Liste des produits et aliments dont la contamination par le glyphosate est positive :

 

– Blé

 

Céréales de petit-déjeuner et grignotines testées par DetoxProject (2016) :

– Original Cheerios

– Honey Nut Cheerios

– Wheaties

– Trix

– Annie’s Gluten Free Bunny Cookies Cocoa & Vanilla

– Kellog’s Corn Flakes

– Kellog’s Raisin Bran

– Kashi Organic Promise

– Kellog’s Special K

– Kellog’s Frosted Flakes

– Cheez-It Original

– Cheez-It Whole Grain

– Kashi Soft Bake Cookies, Oatmeal, Dark Chocolate

– Ritz Crackers

– Triscuit Crackers

– Oreo Original

– Oreo Double Stuf Chocolate Sandwich Cookies

– Oreo Double Stuf Golden Sandwich Cookies

– Stacy’s Simply Naked Pita Chips (Frito-Lay)

– Lay’s: Kettle Cooked Original

– Doritos: Cool Ranch

– Fritos (Original) (100% Whole Grain)

– Goldfish crackers original (Pepperidge Farm)

– Goldfish crackers colors

– Goldfish crackers Whole Grain

– Little Debbie Oatmeal Cream Pies

– Oatmeal Cookies Gluten Free

– 365 Organic Golden Round Crackers

– Back to Nature Crispy Cheddar Crackers

 

Céréales de petit-déjeuner testées par la nouvelle étude du groupe de travail environnemental (2018) :

– Granola

– Nature’s Path Organic Honey Almond granola

– Back to Nature Classic Granola

– Quaker Simply Granola Oats, Honey, Raisins & Almonds

– Back to Nature Banana Walnut Granola Clusters

– Nature Valley Granola Protein Oats ‘n Honey

– KIND Vanilla, Blueberry Clusters with Flax Seeds

Avoine instantanée :

– Giant Instant Oatmeal, Original Flavor

– Simple Truth Organic Instant Oatmeal, Original

– Quaker Dinosaur Eggs, Brown Sugar, Instant Oatmeal

– Great Value Original Instant Oatmeal

– Umpqua Oats, Maple Pecan

– Market Pantry Instant Oatmeal, Strawberries & Cream

Céréales de petit-déjeuner à l’avoine :

– Kashi Heart to Heart Organic Honey Toasted cereal

– Cheerios Toasted Whole Grain Oat Cereal

– Lucky Charms

– Barbara’s Multigrain Spoonfuls, Original, Cereal

– Kellogg’s Cracklin’ Oat Bran oat cereal

Barres Énergétiques :

– Cascadian Farm Organic Harvest Berry, granola bar

– KIND Oats & Honey with Toasted Coconut

– Nature Valley Crunchy Granola Bars, Oats ‘n Honey

– Quaker Chewy Chocolate Chip granola bar

– Kellogg’s Nutrigrain Soft Baked Breakfast Bars, Strawberry

Avoine entière :

– 365 Organic Old-Fashioned Rolled Oats

– Quaker Steel Cut Oats

– Quaker Old Fashioned Oats

– Bob’s Red Mill Steel Cut Oats

– Nature’s Path Organic Old Fashioned Organic Oats

– Whole Foods Bulk Bin conventional rolled oats

– Bob’s Red Mill Organic Old Fashioned Rolled Oats (4 échantillons testés)

 

Les marques de jus d’orange testées par Moms Across America (2017) :

– Tropicana

– Minute Maid

– Stater Bros.

– Signature Farms

– Kirkland

Glaces :

– Ben & Jerry’s Ice Creams

 

Les productions de céréales de base par Friends of the Earth Europe (2013) :

– Soja

– Fourrage à base de soja

– Graine de coton

– Maïs grain

– Sorgho

– Graine de coton

– Maïs grain

– Paille et fourrage d’orge Paille et fourrage Foin d’herbe

– Lentilles

– Maïs doux

– Betterave sucrière

Divers :

– Produits d’hygiène féminine pour femmes

– Le lait maternel humain tel que rapporté par Mercola (2014)

– Certains vaccins

– Produits d’habillement en coton

– Échantillons d’eau de pluie (2014)

– Échantillons d’urine humaine

– Approvisionnement en eau souterraine

 

Sources :
https://www.zerohedge.com/news/2019-02-14/new-study-finds-41-increase-cancer-risk-roundups-glyphosate/
https://www.theguardian.com/business/2019/feb/14/weed-killing-products-increase-cancer-risk-of-cancer
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1383574218300887
https://www.wakingtimes.com/2018/08/17/the-list-of-products-and-foods-that-have-tested-positive-for-monsantos-carcinogenic-glyphosate/

Traduction : ExoPortail

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article avec tes amis!