Une Étude Révèle que les Ingrédients des Crèmes Solaires Pénètrent Dans Votre Sang Chaque Fois que vous les Mettez

25 Juin, 2020 | Nutrition et Santé | 0 commentaires

Depuis le début de l’année 2009, Collective Evolution sensibilise aux dangers potentiels des crèmes solaires. Lorsque nous avons commencé, malgré la présentation de publications scientifiques crédibles évaluées par des pairs et des entretiens avec des médecins et des scientifiques, beaucoup pensaient tout simplement que cela n’était pas vrai. L’idée que nos agences fédérales de réglementation de la santé veillent réellement sur notre santé et l’idée que nous pouvons leur faire une confiance absolue, ainsi qu’aux produits qu’elles approuvent, ne sont plus valables. D’énormes quantités de corruption ont été révélées au cours de la dernière décennie, ce qui montre que nous devons vraiment compter sur nous-mêmes, utiliser notre esprit critique et faire nos propres recherches au lieu de laisser les organismes gouvernementaux faisant autorité le faire à notre place.

Les crèmes solaires, et toute l’industrie des cosmétiques d’ailleurs, sont un excellent exemple du manque de surveillance qui existe lorsqu’il s’agit de l’approbation de ces produits. Comment ces produits ont-ils été approuvés et commercialisés comme étant sûrs ?

Une nouvelle étude publiée lundi dans la revue médicale à comité de lecture JAMA a révélé que plusieurs ingrédients actifs de différentes crèmes solaires pénètrent dans le sang à des niveaux qui dépassent largement le seuil recommandé par la FDA sans qu’une inspection de sécurité du gouvernement ne soit nécessaire.

L’étude a utilisé 4 crèmes solaires disponibles dans le commerce, qui ont toutes abouti à des concentrations plasmatiques dépassant les niveaux de sécurité établis par la FDA. Ces niveaux de sécurité eux-mêmes devraient également être remis en question, car toute quantité de produits chimiques toxiques n’est pas vraiment sûre dans le corps, même à l’état de traces. L’étude souligne également qu’il est douteux que la FDA ait écarté “certaines études toxicologiques non cliniques pour les crèmes solaires”. Il est clair que d’autres études sont nécessaires. L’étude conclut que “l’absorption systémique des ingrédients des écrans solaires soutient la nécessité d’études supplémentaires pour déterminer la signification clinique de ces résultats”, bien que, étrangement, elle mentionne que les résultats “n’indiquent pas que les individus devraient s’abstenir d’utiliser une protection solaire”.

Il est étrange que les auteurs déclarent cela, peut-être l’ont-ils fait parce qu’il s’agit d’une étude menée par la FDA ? On pourrait penser que les “concentrations plasmatiques” qui dépassent les niveaux de sécurité inciteraient les auteurs à inciter les individus à rechercher des produits de protection solaire moins nocifs, puisque ceux-ci sont disponibles dans de nombreux magasins de produits naturels.

Ce qui est important ici, c’est que ce qui va sur votre peau pénètre dans votre peau, et cela ne prend pas longtemps. L’étude mentionne que des produits chimiques s’infiltrent dans le sang par l’intermédiaire des écrans solaires en 24 heures seulement.

Il est intéressant de voir comment cette étude particulière a attiré l’attention du grand public, alors que de nombreuses autres études ont déjà démontré la même chose. Par exemple, une étude menée par des chercheurs de l’Université de Berkeley et de la Clinique de Salud del Valle Salinas a démontré que le fait de s’éloigner, même brièvement, de divers produits cosmétiques, shampoings et autres produits de soins personnels peut entraîner une baisse substantielle des niveaux de substances chimiques perturbatrices des hormones présentes dans l’organisme. (source)

Après seulement trois jours d’essai avec les filles n’utilisant que les produits chimiques les plus faibles, les échantillons d’urine ont montré une baisse significative du niveau de produits chimiques dans le corps. Les parabènes de méthyle et de propyle, couramment utilisés comme conservateurs dans les cosmétiques, ont chuté respectivement de 44 % et 45 %, et les métabolites du phtalate de diéthyle, souvent utilisés dans les parfums, ont chuté de 27 %, et le triclosan et le benzophénone-3 ont tous deux diminué de 36 %.

Joli, fou, n’est-ce pas ?

Retour à l’écran solaire ! Dès 2004, une étude menée à la faculté de pharmacie de l’université du Manitoba, au Canada, a cherché à mettre au point une méthode pour quantifier les agents de protection solaire courants. Les résultats ont démontré une pénétration significative de tous les agents des crèmes solaires dans la peau, ce qui signifie que tous ces produits chimiques pénètrent dans de multiples tissus du corps. (source)

De quel type de produits chimiques parlons-nous ? Par exemple, l’oxybenzone qui est présente dans de nombreux écrans solaires populaires. De nombreuses études ont mis en évidence les dangers de cette substance chimique, car elle est liée à plusieurs affections. Par exemple, une étude de l’Institut de pharmacologie et de toxicologie de l’Université de Zurich a déterminé que l’oxybenzone peut également imiter les effets des œstrogènes dans le corps et favoriser la croissance des cellules cancéreuses.

À la suite de plusieurs études, une étude des Queensland Cancer Fund Laboratories de l’Institut de recherche médicale du Queensland, en Australie, a reconnu l’importance de l’absorption systémique des écrans solaires. Les chercheurs ont découvert que l’oxybenzone inhibait la croissance cellulaire et la synthèse d’ADN et retardait la progression du cycle dans la première des quatre phases du cycle cellulaire. Ils ont déterminé que les écrans solaires provoquent un stress mitochondrial et des changements dans l’absorption des médicaments dans certaines lignées cellulaires.

Ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d’autres, et ce n’est que pour un seul produit chimique parmi les multiples produits chimiques nocifs et perturbateurs d’hormones que l’on trouve dans les écrans solaires.

En outre, diverses études ont montré que les ingrédients des écrans solaires, comme l’oxybenzone, augmentent en fait l’absorption d’autres produits chimiques nocifs, comme les herbicides, auxquels nous sommes aussi constamment exposés.

Les travailleurs agricoles sont encouragés à utiliser un écran solaire pour réduire le risque de cancer de la peau lié aux UV. Nos précédentes études ont montré que certains écrans solaires commerciaux amélioraient la pénétration. Ce projet vise à déterminer si les ingrédients actifs des formules de protection solaire (c’est-à-dire les composants absorbant les UV et les insectifuges pour les combinaisons de protection solaire et d’insectifuge) agissent également comme des activateurs de pénétration cutanée pour les herbicides in vitro. D’autres études ont démontré que l’amélioration de la pénétration observée sur la peau de souris glabres se produisait également sur la peau humaine. Ainsi, les ingrédients actifs des formulations d’écran solaire améliorent la pénétration cutanée de l’herbicide modérément lipophile 2,4-D.” (source)

Là encore, le point essentiel est que ce que vous mettez sur votre corps entre dans votre corps. Si vous mettez de la crème solaire, ou du maquillage, et que vous lisez tous les ingrédients, tous ces ingrédients entrent également dans votre système sanguin.

 
 

Alors, Quelle Est La Solution ?

Sommes-nous vraiment censés éviter le soleil ? Cela ne semble pas très naturel, car il nous fournit une énorme quantité de nutriments. Pas seulement à nous, mais à toute la vie sur Terre. La peur du soleil a-t-elle simplement été utilisée comme une tactique de marketing pour l’éviter et vendre ces produits ? Bien sûr, les coups de soleil sont mauvais et peuvent causer le cancer, mais la simple exposition au soleil n’est pas mauvaise pour vous. Nous brûlons parce que notre peau n’est pas habituée à autant d’exposition au soleil, car nous vivons maintenant des vies non naturelles à l’abri du soleil. Lorsque nous passons soudainement plus de temps à l’extérieur, notre peau n’a pas le temps de s’adapter, et donc elle brûle.

Si vous souhaitez porter un écran solaire, la réponse est simple : Recherchez des produits de protection solaire sans produits chimiques nocifs. Allez dans un magasin de produits naturels, faites vos propres recherches, regardez en ligne, cherchez des produits naturels de substitution, et peut-être commencerez-vous lentement à passer plus de temps dehors pour que votre peau s’adapte et devienne moins sujette aux brûlures.

Devrions-nous vraiment passer plus de temps au soleil ? Selon une étude publiée dans le Journal of Internal Medicine, l’espérance de vie des personnes qui évitent l’exposition au soleil a été réduite d’environ 2 ans par rapport à celles qui se sont exposées régulièrement au soleil. L’étude a même souligné que les non-fumeurs qui ne s’exposaient pas au soleil avaient une espérance de vie similaire à celle des fumeurs qui s’exposaient le plus au soleil. (source)

Dans cette étude, les chercheurs ont examiné les données de 29 518 femmes suédoises. Les femmes étaient âgées de 25 à 64 ans au début de l’étude. L’étude a été conçue à l’origine pour évaluer le taux de mélanome, un type de cancer de la peau, et l’exposition au soleil était donc l’une des variables examinées.

Les résultats ont montré que les femmes qui prenaient régulièrement des bains de soleil vivaient plus longtemps parce qu’elles avaient un taux plus faible de décès, de maladies cardiovasculaires (MCV) et de décès qui n’étaient pas dus au cancer ou aux MCV, par rapport à celles qui évitaient l’exposition au soleil. Cependant, ces femmes avaient un taux de mortalité plus élevé dû au cancer, ce qui était en partie dû au fait qu’elles vivaient plus longtemps.

Comme les non-fumeurs qui évitent l’exposition au soleil ont une espérance de vie similaire à celle des fumeurs du groupe le plus exposé au soleil, les chercheurs ont conclu que l’évitement de l’exposition au soleil est un facteur de risque de décès d’une ampleur similaire à celle du tabagisme.

Ce n’est pas une grande surprise, car le soleil nous donne de la vitamine D, qui joue un rôle énorme dans notre santé générale, notamment en ce qui concerne notre force cardiovasculaire, le fonctionnement des organes, la pression sanguine, la santé des os et notre système immunitaire. Nous avons besoin de nous exposer au soleil, et si nous mettons de la crème solaire chaque fois que nous nous exposons au soleil en raison de la propagande de la peur, nous ne bénéficions pas de tous ces avantages pour la santé. Veuillez comprendre que cette liste de bienfaits importants ne représente qu’une fraction des nombreuses façons dont la vitamine D aide à optimiser votre santé. Et, bien que vous puissiez obtenir de la vitamine D à partir de sources alimentaires naturelles, les experts sont d’accord sur une chose : la lumière du soleil est de loin la meilleure façon de vous apporter de la vitamine D. Les soi-disant experts qui vous conseillent d’éviter toute lumière du soleil et d’appliquer religieusement un écran solaire vous encouragent en fait à augmenter votre risque de cancer, et non à le diminuer.

Un nombre énorme et croissant de recherches a maintenant montré que le fait d’éviter l’exposition au soleil a créé une épidémie de carence en vitamine D. Selon les estimations actuelles, au moins 50 % de la population générale et 80 % des nourrissons présentent une carence en vitamine D. On sait maintenant que de faibles niveaux de D3 jouent un rôle majeur dans le développement de nombreuses maladies dégénératives chroniques. En fait, la carence en vitamine D est peut-être la cause de la maladie la plus courante dans le monde et la supplémentation en vitamine D est peut-être la stratégie la plus rentable pour améliorer la santé, réduire ces maladies et vivre plus longtemps. Les personnes souffrant d’une carence en vitamine D ont un taux de mortalité deux fois plus élevé et un risque deux fois plus élevé de contracter de nombreuses maladies, telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’asthme et les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques.” – Dr. Michael Murray (source)

Il y a tellement d’autres études qui confirment les informations partagées dans cet article. Une étude a révélé que les patients atteints d’un mélanome qui avaient des niveaux d’exposition au soleil plus élevés risquaient moins de mourir que les autres patients atteints de mélanome, et que les patients qui avaient déjà un mélanome et qui s’exposaient beaucoup au soleil étaient sujets à un type de tumeur moins agressif. Peut-être existe-t-il des causes de cancer de la peau plus importantes que celles provoquées par le soleil ?

Une étude italienne, publiée dans le European Journal of Cancer en juin 2008, confirme et soutient également des études antérieures montrant une amélioration des taux de survie chez les patients atteints de mélanome qui ont été exposés au soleil plus fréquemment dans la période précédant le diagnostic de leur mélanome.

Cela suggère que la lumière du soleil peut en fait aider le cancer de la peau.

Soyons clairs, une exposition saine au soleil ne peut pas causer le cancer de la peau, mais un mauvais coup de soleil et une exposition malsaine le peuvent. Nous avons besoin d’ombre, mais passer une journée au soleil peut être naturel et pas aussi dangereux qu’on le prétend. Vous pouvez également vous couvrir avec des vêtements, ce qui est plus efficace qu’un écran solaire car il ne bloque pas 100 % des rayons UV.

Il a également été démontré que de nombreuses huiles naturelles ont une protection SPF, vous pouvez donc faire des recherches supplémentaires à ce sujet si vous êtes intéressé.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo du Dr. Elizabeth Plourde, une scientifique de laboratoire clinique agréée qui est également diplômée en sciences biologiques et en psychologie. Le Dr Plourde est diplômée de l’Université d’État de Californie, de l’Université de Pepperdine et de l’Université de San Diego pour les études intégratives. Actuellement, le Dr Plourde utilise son expérience dans ses domaines d’étude ainsi que son travail dans les laboratoires médicaux pour attirer l’attention sur les dangers des écrans solaires, entre autres.
 

 

 
 

Conclusion

Beaucoup de peur a été déversée dans la population, au point que les gens sont terrifiés à l’idée de sortir au soleil sans mettre de crème solaire à chaque fois. Nous commençons seulement à comprendre les conséquences à long terme d’une telle pratique sur la santé, et cela pourrait être l’une des nombreuses causes environnementales contribuant à plusieurs maladies liées à l’âge. N’ayez pas trop peur – ce n’est pas comme si vous alliez développer un cancer ou une maladie perturbant les hormones après avoir utilisé une fois un écran solaire classique. Cela nécessite une exposition à long terme à ces produits chimiques, ce qui explique en partie pourquoi tant de gens ne se soucient pas de ce qu’ils mettent sur leur corps.

En fin de compte, il y a d’autres choses que vous pouvez faire, mais sachez simplement que la lumière du soleil n’est vraiment pas à craindre. Il est très sain en quantité appropriée, et étant donné le temps que nous passons à l’intérieur, plus nous sommes exposés à la lumière du soleil, mieux c’est.

 
 

Source : https://www.collective-evolution.com/2020/06/15/study-finds-that-sunscreen-enters-into-your-blood-stream-every-time-you-put-it-on/

Traduit par : LaGazettedeGaia

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article avec tes amis!