Un Entrepreneur Gouvernemental Informe le Ministère de la Défense sur les “Véhicules Extraterrestres Non Fabriqués sur Cette Terre”.

27 Juil, 2020 | Actualité, Éxopolitique, PSS et Divulgation | 0 commentaires

Les faits : Eric W. Davis, un astrophysicien renommé qui a travaillé avec le programme OVNI du Pentagone, a déclaré qu’il a donné un briefing classifié à une agence du ministère de la défense, pas plus tard qu’en mars, sur les récupérations de “véhicules extraterrestres non fabriqués sur cette Terre”.

Réfléchissez sur : pourquoi le courant dominant reconnaît-il soudainement cette information après une longue campagne de ridicule, de secret, de désinformation et de censure ? Que signifient ces révélations pour une conscience humaine en expansion ?

 

Ce Qui S’Est Passé : Eric W. Davis, un astrophysicien renommé qui a travaillé comme sous-traitant puis comme consultant pour le programme OVNI du Pentagone depuis 2007, a récemment déclaré que, dans certains cas, l’examen du matériel récupéré sur certains OVNI a, selon le New York Times, “échoué à déterminer leur source”, ce qui a conduit Davis à conclure que “Nous ne pouvions pas le faire nous-mêmes”. Le New York Times a poursuivi en expliquant que “Davis, qui travaille maintenant pour Aerospace Corp, un entrepreneur de la défense, a dit qu’il avait donné un briefing confidentiel à une agence du ministère de la défense pas plus tard qu’en mars sur les récupérations de “véhicules extraterrestres non fabriqués sur cette Terre”.

Voici quelques-unes de ses publications si vous souhaitez approfondir le sujet.

A quel point cela aurait-il été cool d’assister à ce briefing ? Le New York Times prétend, ou s’est fait dire, que le gouvernement n’a pas pu identifier la source, mais selon Davis, ils savent clairement que ces matériaux ne sont pas fabriqués sur Terre.

En passant, la photo que vous voyez en haut de cet article provient de Norman Bergrun, scientifique senior de la NASA/Lockheed, qui a participé à la mission Voyager en 1980. Il s’agit d’un vaisseau non identifié, extrêmement et incroyablement grand. Norman pense qu’il s’agit de “véhicules extraterrestres”. La mission Voyager avait pour mission de photographier Saturne, ses anneaux et ses lunes. Vous pouvez en savoir plus sur cette histoire spécifique et sur cette photographie ici.

Quand quelqu’un comme Eric Davis parle, il est difficile de ne pas prêter attention à ce qu’il dit et de faire preuve d’ouverture d’esprit. Pendant de nombreuses années, il a été membre du National Institute for Discovery Sciences (NIDS) (Institut National pour les Sciences de la Découverte) (propriété de Robert Bigelow), directeur scientifique d’EarthTech Int’l, Inc. et de l’Institute for Advanced Studies d’Austin, à Austin, au Texas. Il est le propriétaire, le directeur et le responsable scientifique de Warp Drive Metrics, qui est consultant et contractuel pour le ministère de la défense. Il est également professeur adjoint au sein de Early Universe, du Groupe Cosmology and Strings (Groupe Cosmologie et Cordes) au Center for Astrophysics (Centre d’Astrophysique), Space Physics & Engineering Research (Recherche en Physique et Ingénierie Spatiales) de l’université Baylor à Waco, TX.

Davis a laissé entendre qu’il est lui-même conscient de l’origine de ces objets, tout comme beaucoup d’autres l’ont fait. Le New York Times n’aborde cependant pas ce point dans ses reportages. Nous examinerons dans un instant la raison pour laquelle le New York Times n’a pas abordé ce sujet.

oui, il y a eu des accidents d’engins et des corps retrouvés” – Dr. Edgar Mitchell, astronaute d’Apollo 14. (source)

 
 

En Quoi Cela Est-Il Important ?

Nous disposons à présent des témoignages de centaines de “personnes de haut rang”, sans parler de séquences vidéo réelles, d’images, de suivis radar et d’autres données électro-optiques qui ont été rendues publiques. alors qu’une lente campagne pour révéler ces informations commence, il reste pourtant encore un tel niveau de secret et une version si limitée de l’histoire qui est racontée au public.

La déclaration ci-dessous de Victor Marchetti, ancien assistant spécial du directeur adjoint de l’Agence centrale de renseignement, ne semble plus aussi vraie, du moins la dernière partie.

Nous avons, en effet, été contactés – peut-être même visités – par des êtres extraterrestres, et le gouvernement américain, en collusion avec les autres puissances nationales de la Terre, est déterminé à ne pas divulguer ces informations au grand public“.
(Second Look, Volume 1, No 7, Washington, DC, mai 1979)

Cette situation est déroutante pour beaucoup de ceux qui y prêtent attention, car depuis si longtemps, la race humaine est soumise à une “campagne officielle de ridicule et de secret” sur les OVNI et les ET. (Ex-directeur de la CIA Roscoe Hillenkoetter) Alors pourquoi cette révélation tout d’un coup ? Lorsque les grands médias couvrent de grands sujets, d’après mes observations, il y a généralement une quantité stupéfiante de manipulation et de désinformation. Est-ce que c’est ce que nous allons voir, ou est-ce que le sujet des OVNI est en train de devenir un phénomène populaire dans le grand public ?

Ou bien préparent-ils simplement l’humanité à l’inévitable ?

Il peut être difficile de naviguer sur le sujet des OVNIs et de faire le tri entre les informations crédibles et la désinformation. Notez la citation de Roscoe Hillenkoetter ci-dessus, mais notez également que d’autres se sont manifestés en affirmant que c’était leur travail de répandre la désinformation sur le terrain, comme l’ancien officier des enquêtes spéciales de l’armée de l’air (AFSIO) Richard Doty, à la retraite. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici.

Jacques Valle, scientifique et chercheur renommé dans le domaine des OVNI, est également tombé sur des documents qui montrent, selon ses propres termes, de façon concluante, que la CIA procédait à de faux enlèvements d’extraterrestres en Amérique du Sud dans le cadre de son programme de guerre psychologique. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet en cliquant ici. (lien en français)

Y a-t-il eu une désinformation dans le domaine des OVNI, qui représente un phénomène bien réel ? Pour quelle raison ? D’après ce que j’ai pu constater, c’est simplement pour créer un fossé au sein de la communauté des OVNI, ainsi que pour rendre plus difficile le fait de déterminer ce qui est réel, et ce qui ne l’est pas, ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas, rendant ainsi difficile l’établissement de toute sorte de réelle vérité sur laquelle les gens peuvent s’unir.

 
 

Ce Que Le New York Times Ne Vous A Pas Dit

Lorsqu’il s’agit d’Eric Davis, il y a une histoire très importante à raconter et elle traite de l’une des plus grandes et des plus importantes fuites de l’histoire des OVNI en matière de documentation. Le document en question donne des détails sur une réunion qui a eu lieu entre le Dr Eric Davis et le vice-amiral Thomas Ray Wilson.

Depuis la fuite de ce document, Davis n’a pas nié publiquement l’authenticité de ces documents, et le point central du document concerne une réunion (et ce qui s’est passé après cette réunion) qui a eu lieu en 1997 entre le Dr Steven Greer, chercheur sur les OVNI, l’amiral Wilson, le Dr Edgar Mitchell (astronaute d’Apollo 14) et d’autres personnes de haut rang au sein de l’armée. Cette réunion a été évoquée par le Dr. Greer et le Dr. Mitchell près de quatre ans avant la fuite de ces documents, donc tout cela est très intéressant.

Dans l’épisode CETV ci-dessous, nous diffusons en fait des images de Mitchell confirmant et parlant de cette réunion ainsi que de Greer. Vous pouvez vous inscrire ici à votre essai gratuit pour regarder l’épisode complet.

 
 

Conclusion

Le thème des OVNI ne laisse aucun aspect de l’humanité intacte. Il a d’énormes implications pour la conscience humaine et ouvre de nouvelles perspectives sur la nature de la réalité, l’histoire, la science, la technologie, la métaphysique, et bien d’autres choses encore. En fin de compte, le changement ne vient pas des nouvelles découvertes et technologies, mais de la conscience qui se cache derrière ces nouvelles découvertes et technologies. Les gens disent qu’il existe des technologies qui peuvent changer radicalement le monde et nous aider tous à prospérer, mais encore une fois, ce n’est pas la technologie, c’est notre niveau de conscience qui détermine comment cette technologie sera utilisée ou non.

Qu’allons-nous faire des informations que nous apprenons ? Pourquoi utiliserions-nous notre technologie la plus avancée pour l’armement et le contrôle de la population ? Pourquoi ne l’utiliserions-nous pas pour créer un monde qui aidera tout le monde à prospérer ? Peut-être que le fait de regarder vers l’inconnu nous incite à nous regarder nous-mêmes et à nous demander ce que nous faisons exactement sur cette planète et pourquoi nous le faisons. La principale raison pour laquelle l’humanité utilise ces technologies pour la guerre plutôt que pour la paix et un monde prospère est que nous sommes simplement dans un état d’inconscience et que nous sommes liés à une histoire de séparation. À mesure que nous prenons conscience de qui nous sommes vraiment, notre lien avec l’unité, le tissu de notre réalité, commence à changer la façon dont nous fonctionnons et utilisons la technologie sur cette planète.

Les êtres humains ont le potentiel de créer une expérience où chacun peut s’épanouir. L’expansion et l’évolution de la conscience sont vitales, et le fait que nous ne soyons pas seuls et que nous ayons reçu de nombreuses visites est véritablement une réalité qui change le paradigme mondial.

 
 

Source : https://www.collective-evolution.com/2020/07/25/government-contractor-briefs-the-d-o-d-on-off-world-vehicles-not-made-on-this-earth/

Traduit par : LaGazettedeGaia

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article!