Trump Signe un Décret Contre les Réseaux Sociaux pour Limiter Leur Protection et La Censure Abusive

18 Juin, 2020 | Actualité, Éxopolitique, PSS et Divulgation | 0 commentaires

En pleine campagne pour son second mandat, Donald Trump n’a pas du tout apprécié les nouvelles mesures de Twitter visant à lutter contre la désinformation. Le réseau social a incité, mardi 27 mai, ses utilisateurs à vérifier la véracité des messages publiés par le président américain sur le vote par correspondance.

Donald Trump considère que la décision de Twitter constitue une interférence à l’élection présidentielle et qu’elle censurait son parti.

Les géants d’Internet font tout ce qu’ils peuvent pour nous censurer à l’approche de l’élection présidentielle de 2020. Si cela devait arriver, nous perdrions notre liberté. Je ne laisserai pas faire“, a-t-il écrit sur le réseau social.

 

Après avoir été « censuré » (selon ses dires) par Twitter le 26 Mai dernier, le président américain est passé à l’offensive et s’est attaqué à la célèbre section 230 du « Communications Decency Act », une loi de 1996 qui déresponsabilise les réseaux sociaux des posts publiés par leurs utilisateurs. Cette loi offre notamment à Facebook, Twitter, YouTube ou Google une immunité contre toute poursuite judiciaire liée aux contenus publiés par des tiers et leur donne la liberté d’intervenir sur les plateformes à leur guise.

Le locataire de la Maison-Blanche a ainsi signé le jeudi 28 mai une proposition de décret censé prévenir « la censure en ligne » et permettre aux autorités de se prononcer sur la modération des contenus. Le décret vise à limiter la protection des réseaux sociaux et la latitude dont ils bénéficient dans la modération de leurs contenus. “Nous sommes ici pour défendre la liberté d’expression face à un des pires dangers qui soit“, a-t-il déclaré depuis le Bureau ovale en signant ce document qui devrait être le point de départ d’une longue bataille en justice.

Donald Trump a indiqué que cette initiative vise à “défendre la liberté d’expression contre l’un des plus graves dangers auxquels elle a été confrontée dans l’histoire américaine“. Le texte accuse notamment les plateformes d'”invoquer des justifications incohérentes, irrationnelles et sans fondement pour censurer le discours des Américains.

 

Ce nouveau texte indique également que le Bureau de la stratégie numérique publiera un outil pour aider les citoyens à signaler les cas de censure en ligne. Baptisé White House Tech Bias Reporting Tool, il recueillera les plaintes de censure en ligne et les soumettra au ministère de la Justice et à la Commission fédérale du commerce (FTC).

Avec un tel décret, les plateformes en ligne pourraient être davantage poursuivies par les utilisateurs.

 

Donald Trump a en particulier accusé Twitter de prendre « des décisions éditoriales » et de faire preuve « d’activisme politique » dans le choix des messages qu’il décide de soumettre à vérification.

Ils ont le pouvoir non contrôlé de censurer, éditer, dissimuler ou modifier toute forme de communication entre des individus et de larges audiences publiques“, a-t-il estimé en évoquant les géants de la Silicon Valley. “Nous ne pouvons laisser cela se poursuivre, c’est très très injuste“, a-t-il martelé.

 

Quand des réseaux sociaux puissants censurent des opinions (…), ils cessent de fonctionner comme des forums passifs. Ils doivent être considérés et traités comme des créateurs de contenus“, énonce le texte.

 
 

Sources :

https://www.ladepeche.fr/2020/05/29/vexe-trump-sacharne-contre-twitter-et-facebook-en-signant-un-decret-defavorable-aux-reseaux-sociaux,8908198.php

https://www.macg.co/ailleurs/2020/06/pour-trump-la-guerre-aux-reseaux-sociaux-continue-et-facebook-en-paie-le-prix-114393

https://www.macg.co/ailleurs/2020/05/donald-trump-prevoit-la-signature-dun-decret-qui-responsabilise-les-reseaux-sociaux-114327

 https://www.lepoint.fr/monde/trump-signe-un-decret-pour-limiter-la-protection-des-reseaux-sociaux-28-05-2020-2377431_24.php

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article avec tes amis!