Transcription du grand Documentaire de Divulgation ” LE SECRET COSMIQUE ” produit par Corey Goode et David Wilcock – Partie 3 sur 6

1 Fév, 2020 | Actualité, Éxopolitique, PSS et Divulgation | 0 commentaires

 
 

ACTE II

 

POURQUOI SOMMES-NOUS LÀ ?

 

LA DECOUVERTE DE NOTRE ASCENDANCE COMMUNE

 

David Wilcock :

En grandissant, il s’est produit d’autres événements d’une grande étrangeté. J’avais très souvent de fortes fièvres et ces fortes fièvres étaient corrélées à deux phénomènes distincts qui se produisaient toujours. Tout d’abord, j’avais une sensation très forte de pression dans les oreilles, puis je me mettais à crier pour surmonter le son.

L’autre phénomène était que je voyais de la géométrie. Dans ces hallucinations, je sentais le monde autour de moi comme s’il s’était mué en géométrie. je pouvais voir des motifs géométriques étranges comme des mandalas sur toute chose.

Ce n’était pas une sensation agréable. Ces fièvres étaient très intenses et je me mettais à crier, ma mère devait me calmer.

En grandissant, j’ai découvert que ces fièvres étaient, en réalité, très probablement, d’origine extraterrestre. C’était le seul moyen pour ces extraterrestres qui oeuvrent pour notre bien de modifier notre ADN, et cela se fait avec un virus. Souvenez-vous, que fait un virus ? Il traverse la paroi cellulaire et injecte son propre ADN dans la cellule. On peut prendre de l’ADN qui modifie qui vous êtes, et l’injecter par un virus.

J’ai fait des rêves où je me souviens avoir un aspect humain, bienfaisant… Des gens ressemblant à des humains, comme le vieil homme en robe, qui venaient dans mon espace, atterrissaient dans un vaisseau en forme de bus dans mon jardin, m’emmenaient et me faisaient des injections de ces virus, pour changer mon ADN.

Je me réveillais au milieu de la nuit. J’étais dans une sorte de programme contre lequel je n’étais pas consciemment défiant. Ou je pensais que c’était l’heure de l’école. Je sortais par la porte du jardin, comme pour aller à l’école, puis je voyais qu’il faisait noir. « Mais qu’est-ce qui se passe ? » Je me retournais et je rentrais chez moi. Ça relève d’une grande étrangeté, mais je vois maintenant que quand ça arrivait, j’étais aspiré en arrière au moment où j’étais debout avec mon sac à dos, sans le souvenir de ce qui s’était passé entre le moment où j’étais debout et celui où j’étais renvoyé au même endroit.

C’est une chose très courante qu’on peut lire dans la littérature des contactés par des extraterrestres. Il semble que dans ces cas, on me faisait monter à bord d’une sorte de vaisseau extraterrestre. Ils m’éduquaient, ils me formaient. Ces voyages pouvaient durer des mois. Puis ils me remodifiaient là où ils m’avaient pris. Cela semble être tout un pan de ma vie auquel je n’ai pas un accès conscient. J’ai parlé à des initiés qui m’ont dit qu’en réalité, à cause du passé unique de ma famille… Les Wilcock sont issus de l’aristocratie anglaise, et nous venons au départ du Yorkshire. J’ai effectivement déjà de l’ADN extraterrestre.

 

Corey Goode :

En ce moment même, des millions de personnes sur le globe sont déjà en contact avec des extraterrestres, sans même le savoir. Ces êtres nous contactent dans nos rêves et dans notre subconscient.

Beaucoup des pensées et des idées qui nous arrivent, elles ne viennent pas de nous. Le but de contacter des gens dans leurs rêves et leur subconscient, c’est de les acclimater, de les préparer au contact direct en face.

 

James Gilliland, auteur & contacté :

Je suis James Gilliland, nous sommes au ranch ECETI. ECETI signifie « contact éclairé avec l’intelligence extraterrestre ». Au début de l’ECETI, cela me venait en visions. J’avais souvent des visions d’une énorme montagne et quand je suis arrivé sur la propriété, ça a été incroyable. Comme dans un film sur l’Ancien Testament.

La montagne… Les nuages ont bougé. Il y avait un nuage lenticulé géant, éclairé d’orange par en dessous. Un téléchargement massif. J’ai fondu en larmes. J’étais là, je regardais la montagne, en pleurs, et j’ai pensé : « C’est ça. C’est ma vision. ». Je me suis occupé à la fondation d’un centre de guérison, une retraite. Je le voulais complètement éclectique. Je ne voulais pas lui mettre une étiquette, le refuser au moindre groupe. Et arrivé à mi-chemin dans la construction du centre, ils ont commencé à venir. Les vaisseaux ont commencé à venir.

Extraits vidéos filmés au ranch ECETI :

– « C’est un double… C’est bizarre. Merci ! Quelle lumière incroyable.

– Merci !

– Regarde ! »

La première rencontre s’est passée à une journée méditation. Je méditais et j’ai eu une belle transmission sur la Terre, l’humanité et notre histoire ancienne, qui nous sommes, comment nous sommes arrivés là, ce qu’il faut faire pour guérir, pour nettoyer la planète, en étant conscient. Je leur ai demandé : « D’où vous venez ? ». Ils ont répondu : « On est sur un vaisseau. ». Je n’ai pas eu le temps de passer la porte que ma sœur et ses amis sont venus frapper et m’ont demandé : « Tu as vu ? ». J’ai dit : « Vu quoi ? ». Il y avait une énorme lumière de vaisseau qui tombait sur la maison.

Ça a été ma première rencontre, où j’ai compris que je devais me mettre à faire des recherches pour rapprocher les êtres de dimension supérieure avec les visiteurs avancés spirituellement et technologiquement pour trouver la spiritualité des choses. Quand on plonge et qu’on se met à étendre sa conscience, on découvre qu’on n’est pas qu’un corps et une personne. On est un esprit, une âme, c’est l’aspect multidimensionnel de nous-même. Alors, quand on gagne en savoir, on peut entrer dans ces autres dimensions et le contact se fait naturellement, quand il se produit.

 

Barry Littleton, négociateur en bourse & expérimentateur :

Je m’appelle Barry Littleton. Je suis trader d’options de niveau deux, je travaille aussi aux services sociaux. Dans le domaine des OVNIs, je débute tout juste. Ça a commencé par des expériences enfant. Ça, c’est une chose, puis j’ai fait ce qu’on appelle… Ce qu’on appelle « des expériences adultes » avec des ellipses temporelles.

On parle de presque 20 heures de ma vie passées à bord de ces vaisseaux. Quand j’en parle maintenant, ça a l’air assez simple. Mais ça m’a pris toute une vie pour faire le rapprochement. Je cherchais plutôt à le cacher et à essayer d’être normal. Je faisais tout pour m’intégrer, au lieu de parler de ces expériences. Comme ce que je fais maintenant. On m’a répété que c’était « démoniaque » et qu’on parlait aux démons.

Et accuser les gens d’être des démons, des fous, on ne peut pas faire jugement plus négatif. C’est un des problèmes selon moi, c’est un moyen puissant d’empêcher les gens d’en parler et d’avancer. Ces êtres ne m’ont jamais donné de révélations sur le futur. Ils ne m’ont donné que des informations sur la Terre et sur les technologies. Ils dégageaient beaucoup d’énergie d’amour, assez pour qu’en présence d’un non-humain, on se détende un peu, parce que c’est pas une situation normale. Il y a un grand risque de panique. Mais les vibrations qu’ils diffusaient, qui passaient par leurs bio-boucliers, ça calmait bien.

Ça a commencé avec un être insectoïde, il est venu interagir avec moi dans ma vie quotidienne, il a fait quelque chose à mes nerfs optiques, j’en suis sûr, pour qu’il m’ait l’air encore plus humain.

Mais quand je l’ai vu sur le vaisseau, il était bien insectoïde et ancestral. Plus petit. C’est le premier être qui s’est montré à moi.

Un autre s’est avancé, c’était Mana… Sa tête ressemblait au corail-cerveau qu’on trouve sur Terre, vous voyez ? Et plus petit, mais très pacifique, et très scientifique, quelque part.

J’ai aussi vu de petits êtres bleus qui disaient venir d’Andromède. D’environ 75 centimètres de taille, je dirais.

Et il y a autre chose que j’ai eu du mal à comprendre parce qu’il n’y a pas de cadre de référence. C’est que les êtres à bord de ces vaisseaux sont non corporels, non physiques. Ils ont d’autres enveloppes pour leurs consciences, comme du plasma ou des configurations lumineuses.

Ils sont à l’intérieur des vaisseaux que j’ai vus, qui ressemblaient à une sorte de champignon dur, mais un peu différents. Ils m’ont dit que ces vaisseaux étaient organiques. Si on veut devenir une civilisation de type 1, il faut commencer par intégrer non seulement le spirituel, mais aussi l’organique. Les composants organiques à l’intérieur de notre voyage dans l’espace, bien sûr. Je crois que ce qui se passe sur la planète en ce moment est un moment charnière pour la conscience et non… J’ai entendu parler de choses comme d’une « ascension » qu’on allait faire dans une autre dimension.

J’ai entendu parler de tout ça, mais je crois qu’en réalité, c’est une bascule de la conscience, car au moins, selon moi, 85 à 90% de notre population a eu des contacts extrêmes sans pouvoir s’en souvenir. Ils ne le savent pas parce que notre perception est modelée. Internet a aidé à initier la communication parmi les contactés que je dis à dominante mélanine, qui ont fait des expériences. Comme je disais, c’est l’endoctrinement de la religion qui a empêché ça a un certain point. Mais maintenant, je crois que certaines personnes s’avancent et prennent quelques coups, et que ça ouvre la voie à d’autres qui seront plus à l’aise avec ça.

Je crois qu’ils nous contactent parce qu’ils veulent nous aider à faire ce changement dans notre conscience. Et d’après ce qu’on m’a montré, l’humanité a une sorte de libre arbitre, mais on n’aura plus le droit de détruire la Terre davantage.

 

Robert Salas, Capitaine de l’US Air Force à la retraite :

Je m’appelle Robert Salas et j’ai eu une expérience dans les années 60, à la base aérienne de Malmstrom, j’étais chargé du lancement de missiles.

Quand cet incident s’est produit, juste après, on nous a ordonné de signer un accord de non-divulgation prévoyant de sévères sanctions. Si on le violait… L’incident était classé secret. Mais comme c’était il y a longtemps, ils vont déclassifier ce que j’appelle la neutralisation du tir ECHO, la neutralisation de dix missiles. L’incident du tir ECHO s’est produit le 16 mars 1967. Le nôtre s’est passé huit jours plus tard, le 24 mars 1967. À part ça, il y a eu beaucoup d’autres incidents impliquant des OVNIs sur des sites de missiles nucléaires. Ça s’est reproduit en 1968. C’est arrivé sur la base aérienne de Whiteman… sur d’autres bases, des incidents similaires.

Ça m’a pris du temps pour comprendre… qu’on n’est sans doute pas seuls dans l’univers. Et j’ai eu le temps, évidemment, parce que je ne pouvais pas en parler… Mais finalement j’ai pu le faire et ça a été comme un réveil, j’ai su que ce qu’on faisait sur Terre, construire un arsenal nucléaire, avec la capacité de complètement détruire toute vie sur la planète… ce n’était pas acceptable, non seulement pour nous, mais pour d’autres dans le cosmos.

Les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki me hantent encore. J’y pense beaucoup, ainsi qu’au fait qu’on pourrait facilement être entraînés dans une guerre nucléaire. On l’a fait à Tchernobyl, on l’a fait à Fukushima… C’est immoral, pour tout le genre humain.

On ne peut pas adopter les valeurs morales ou éthiques d’un pays ou d’un groupe de personnes. Ça concerne l’humanité dans son ensemble, notre place dans le cosmos. On est… Ça devrait être clair pour tout le monde qu’on n’est pas seuls, c’est ridicule de penser le contraire.

Et les entités ont parlé. Elles ont dit : « Vous ne devez pas avoir d’armes nucléaires ».

 

Peter Maxwell Slattery, auteur & contacté :

Je m’appelle Peter Maxwell Slattery et je viens d’Australie. J’ai des expériences depuis toujours et j’ai le plus grand palmarès au monde d’OVNIs et d’activité paranormale filmés. On a filmé énormément de vaisseaux différents.

Ils peuvent ressembler à du plasma, se transformer, changer de forme, il y a ceux en forme d’œuf, de pilule. Si on regarde les traductions… Ils parlent de pilules dans le ciel qui ont apporté les dieux sur Terre pour rencontrer l’homme.

J’ai eu des expériences dès mon plus jeune âge. Ça a commencé avec la télépathie. Et c’est après ça que j’ai commencé à voir des extraterrestres gris.

Je ne savais pas si c’en était, ou si c’était des anges, des démons. Je ne savais pas ce que c’était.

Je crois que parler de mes expériences a été et restera le plus grand défi que j’aurai à relever. On m’a tiré dessus. J’ai reçu des menaces de mort. Je reçois des lettres haineuses tous les jours et je n’ai pas demandé à passer aux infos ni à en parler.

Les journalistes sont venus me demander d’utiliser mes images. Je voulais juste savoir ce qui se passait. J’ai fait des scintigraphies cérébrales, j’ai rencontré des gens, j’ai cru que je devenais fou. Beaucoup d’entre nous pensent au suicide. On veut disparaître, ne plus jamais voir personne, ou oublier totalement cette réalité, retourner à nos vies en 3D.

Je l’ai dit à ma mère, à mon père, à mon frère, à mes beaux-frères et belles-sœurs, mes amis… J’ai été un peu bête de penser qu’ils allaient croire ce que j’avais vécu. Parce que quand ça t’arrive, tu te dis : « Le monde doit savoir ». C’est le plus important des sujets.

Ça touche tout, l’énergie, l’agriculture, la société, tout ce à quoi on peut penser. Le voyage dans l’espace, la conscience, nos relations avec les autres. C’est de loin la question la plus importante. Tous les aspects de notre réalité changent quand on vit ce que j’appelle une réalité multi-dimensionnelle.

J’ai fait une expérience qui m’a profondément touché dès le début : j’étais dans mon salon, en plein jour, au milieu de la journée, et j’ai été approché par ce que je ne peux décrire que comme des rayons de lumière liquide bleue. Mais avant cette expérience, j’avais vu ces orbes de lumière liquide bleue entrer et sortir de chez moi. Je ne savais pas ce que c’était, mais un jour, ils sont apparus sous la forme d’êtres de lumière de 2,10 mètres.

Ils n’étaient ni masculins ni féminins, et l’échange d’informations de cette expérience n’a pas duré très longtemps, mais c’était… comme si quelqu’un avait branché une clé USB dans ma conscience. Toutes les données, les images, les informations d’une grande diversité sur plein d’aspects, non seulement de l’humanité, mais sur qui on est, d’où on vient. Tout a commencé à affluer. Mais les informations de cet être étaient sur qui j’étais. Que je dois me réveiller et me rappeler qui je suis vraiment.

Ça se résume à ce que j’appelle « l’opération Graines d’étoiles ». Quand je parle de ça, je ne veux pas dire qu’on vient des étoiles, mais qu’on vient d’une source, une totalité collective. Ils m’ont montré la façade de cette réalité, d’autres univers, et chaque univers, on peut l’appeler Source ou Dieu, avec ses propres plans et dimensions créés par une intelligence supérieure.

Ces univers vont à la rencontre d’une intelligence plus grande. Et d’après ce que je comprends de cette expérience, ils me montraient qu’on vient des plans et des dimensions, qu’on est les âmes les plus fortes, pour aider à élever la conscience de l’évolution. Une évolution consciente pour aider l’humanité à s’aider elle-même.

 

David Wilcock :

Alors, sur Terre, il y a une grande variété de races extraterrestres qui ont récolté de l’ADN dans toute la galaxie. On peut voir telle population ou telle autre. Elles sont toutes humaines par essence. Il y a un élément commun à tous dans la galaxie.

Mais cette race précise a un sens spirituel à part. Telle autre a la télékinésie. Une autre est très télépathe.

Peut-on identifier le gène qui leur donne la télékinésie ? Ou la télépathie, ou qui leur donne une grande résistance. Et on peut l’isoler, puis fabriquer nos propres formes humaines avec le meilleur de chacune.

 

Corey Goode :

Plus de 60 populations de races de fermiers génétiques se sont rassemblées en une super-fédération.

La Base de la Super-Fédération près de Jupiter (il en existe une autre, identique, près de Saturne). Les vaisseaux spatiaux accostent dans l’espace de forme ovoïde sur la droite, puis les invités marchent à l’intérieur du long couloir qui relie les deux parties de la base, jusqu’à l’immense salle de conférence (sur la gauche de l’image) où les différentes races se réunissent régulièrement pour discuter.

Cette super-fédération a été fondée pour les aider à mener à bien une grande expérience réunissant 22 expériences génétiques distinctes sur les humains de cette planète. Pour donner un exemple de leurs modifications génétiques, ils utilisaient les virus comme systèmes d’intervention.

Ils faisaient des changements sur des marqueurs génétiques ou le génome d’un virus et l’utilisaient comme système d’intervention. Et non seulement le virus introduisait les changements génétiques aux civilisations sur lesquelles ils travaillaient, mais ils les utilisaient aussi pour écarter les génétiques plus faibles, pour faire avancer l’expérience.

Ces programmes génétiques étaient développés pour booster ou accélérer l’évolution naturelle, ou ascension, des êtres de la planète. Ce qu’ils faisaient, c’est qu’ils adoptaient une approche génétique pour bricoler nos gènes. Au lieu d’attendre des lustres pour un changement génétique, ils le provoquaient presque instantanément.

Alors, sur notre planète, il y a toutes sortes d’expériences génétiques qui sont parfois en compétition l’une avec l’autre. Pour éviter que ces expériences se mélangent les unes aux autres, ou se détruisent mutuellement, ils ont introduit des normes sociales et divers outils pour que ces cultures maintiennent l’ordre, pour soustraire leur expérience génétique à toute influence.

Ils nous aident à évoluer génétiquement, tout en nous aidant à évoluer dans notre niveau de conscience. Ils nous apportent divers systèmes de croyances, des religions, ils instillent des normes sociales en nous pour nous aider à maintenir l’ordre, et ils taillent notre conscience en même temps que notre génétique pour les développer ensemble. Encore aujourd’hui, ces expériences sont compartimentées par la religion, la langue, la position géographique, la culture.

Et il y a aussi une composante cosmique. Le but est au final que la civilisation sur laquelle ils mènent l’expérience, qu’ils travaillent, devienne apte à se guider elle-même.

Elle arrive à un moment où elle contrôle sa propre génétique et son propre développement de conscience, et alors, elle rejoint la super-fédération et va sur d’autres planètes pour aider des civilisations dans le même processus.

On a atteint le stade où on peut voyager dans le cosmos, où on sait se diriger nous-mêmes. La super-fédération se dissout et on prend en charge notre propre développement génétique et spirituel.

Le résultat de tout cela, c’est que l’infrastructure qu’ils ont construit en secret dans notre système solaire va à présent être confiée au reste de l’humanité.

 

FIN DE LA PARTIE 3…

 
 

 
 

Sources : 

https://eveilhomme.com/2020/01/07/transcription-du-grand-documentaire-de-divulgation-le-secret-cosmique-produit-par-corey-goode-et-david-wilcock/

https://lumieresurgaia.com/transcription-du-grand-documentaire-de-divulgation-le-secret-cosmique-produit-par-corey-goode-et-david-wilcock-partie-3-sur-6/

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article!