Secrétaire d’État Mike Pompeo : “Nous avons les E-Mails (d’Hillary Clinton), nous allons les faire Sortir”

20 Oct, 2020 | Actualité, Éxopolitique, PSS et Divulgation | 0 commentaires

 

 

Transcription de l’ interview du secrétaire Michael R. Pompeo par Dana Perino du Daily Briefing sur Fox News au sujet des e-mails effacés d’Hillary Clinton :

 

QUESTION : Il (Donald Trump) parlait de vous (Mike Pompeo), hier aussi, dans Mornings with Maria. Il exprimait une certaine frustration à propos de ces e-mails d’Hillary Clinton qui ne sont pas encore déclassifiés ou publiés. Ecoutez…

Donald TRUMP dans “Morning with Maria” FOX BUSINESS : Ils sont au département d’État, mais Mike Pompeo n’a pas réussi à les faire sortir, ce qui est très regrettable. En fait, je ne suis pas content de lui pour cette raison. Il n’a pas pu les faire sortir, je ne sais pas pourquoi… vous dirigez le Département d’Etat, vous les faites sortir. Oublions le fait qu’ils étaient classifiés. Allez, on y va. Peut-être que Mike Pompeo les trouvera enfin.

QUESTION : Et tout à l’heure, dans le Rush Limbaugh Show, il a déclaré ceci.

Donald TRUMP dans le “Rush Limbaugh Show” : Elle a supprimé 33 000 e-mails. Elle devrait être en prison pour cela. Je me fiche qu’il s’agisse d’e-mails certifiés très confidentiels. Je m’en fiche.

QUESTION : Où en est donc l’état d’avancement de l’enquête sur les courriels d’Hillary Clinton au Département d’Etat ?

MIKE POMPEO : Alors Dana, vous savez que je me suis beaucoup impliqué dans cette affaire, même lorsque j’étais membre du congrès, lorsque je faisais partie du comité Benghazi – ce qui remonte maintenant à il y a quelques temps – nous avons les e-mails. Nous allons les faire sortir. Nous allons faire sortir toutes ces informations pour que le peuple américain puisse les voir. Vous vous en souviendrez. Il y avait des informations confidentielles sur un serveur privé, elles n’auraient jamais dû être là. Hillary Clinton n’aurait jamais dû faire ça. C’était un comportement inacceptable. Ce n’est pas le genre de chose que font les dirigeants. Ils ne diffusent pas ce genre d’informations.
Et vous pouvez le voir, que ce soit la Russie, la Chine, l’Iran ou la Corée du Nord… ils veulent mettre la main sur ce genre d’informations, des informations classifiées, qui doivent rester aux bons endroits. La secrétaire d’Etat Clinton, lorsqu’elle était ici au département d’état, ne l’a pas fait.

QUESTION : Le président a le pouvoir de déclassifier tout ce qu’il veut. Cette autorité lui appartient. Pourrait-il les déclassifier et ordonner leur publication s’il le voulait et s’il l’ordonnait ?

MIKE POMPEO : Absolument. Nous allons y arriver. Nous allons diffuser ces informations pour que le peuple américain puisse les voir.

QUESTION : S’il l’ordonnait, y aurait-il des inquiétudes concernant la santé et la sécurité des sources ou des méthodes qui pourraient éventuellement se trouver dans ces e-mails – s’il y a des informations classifiées ?

MIKE POMPEO : Dana, je travaille depuis longtemps avec le président Trump, depuis presque quatre ans maintenant… Je ne l’ai jamais vu faire quoi que ce soit qui puisse mettre en danger un de nos agents ou de nos officiers, quel qu’il soit. Il ne ferait pas ça. Nous diffuserons les informations qui doivent sortir. Nous le ferons tout en protégeant les sources de renseignements que nous devons protéger.

QUESTION : Et dernière question à ce sujet. Cela se passera-t-il avant les élections ?

MIKE POMPEO : Nous le ferons aussi vite que possible. Je pense certainement qu’il y aura beaucoup plus à découvrir avant l’élection.

 
 

Retour sur la découverte par le FBI de milliers d’e-mails issus du serveur privé d’Hillary Clinton, sur l’ordinateur d’Anthony Weiner, ancien parlementaire et mari d’Huma Abedin, très proche collaboratrice de l’ancienne candidate démocrate :

En résumé, il fut reproché à Hillary Clinton d’avoir utilisé pour ses correspondances officielles un serveur d’e-mails privés hébergé à son domicile, lorsqu’elle était Secrétaire d’État de l’administration Obama, de 2009 à 2013. Or lorsque l’administration a voulu enquêter et vérifier que ses boîtes mails ne contenaient pas de documents confidentiels susceptibles d’avoir atterri entre de mauvaises mains, Clinton a fait effacer par ses équipes les traces de 32 000 mails en affirmant qu’ils étaient de nature privée. Elle a ensuite constamment nié publiquement que des courriels aient contenu des documents confidentiels, ce qui était faux.

Elle a  tenté de détourner l’attention du public de ces e-mails, à l’approche des élections présidentielles de 2016, en fomentant une fausse histoire de « collusion » entre la Russie et les membres de la campagne présidentielle de 2016 de Donald Trump (Affaire du Russiagate ou Obamagate).

 

Le directeur du renseignement national John Ratcliffe a déclassifié très récemment un mémo de la CIA qui ont révélé que l’ancien directeur de la CIA John Brennan avait informé l’ancien président Obama du prétendu « plan » d’Hillary Clinton visant à lier le candidat Donald Trump à la Russie, comme « un moyen de distraire le public de son utilisation d’un serveur de messagerie privé ».

L’implication de la sortie de ces e-mails effacés pourrait donc être énorme et incriminer non seulement Hillary Clinton mais également l’ancien président Barack Obama.

 

Pour se faire une idée de ce que cachent les e-mails d’Hillary Clinton retrouvés sur l’ordinateur portable d’Anthony Weiner, regardez cette vidéo :

Vidéo : Que cachent les emails sur l’ordinateur portable d’Anthony Weiner ?

 

 
 

Sources :
https://www.numerama.com/politique/205396-clinton-pourquoi-les-e-mails-du-couple-abedin-weiner-relancent-la-campagne.html

https://www.foxnews.com/politics/dni-brennan-notes-cia-memo-clinton

https://www.state.gov/secretary-michael-r-pompeo-with-dana-perino-of-the-daily-briefing-on-fox-news/

Ajouts : LaGazettedeGaia

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article!