Le Secrétaire et membre du Congrès de l’USAF (Armée de l’Air USA) veut Déclassifier les Programmes Spatiaux Secrets

18 Déc, 2019 | Actualité, Éxopolitique, PSS et Divulgation | 0 commentaires

Écrit par le Dr Michael Salla le 

 

Le 7 décembre, le secrétaire de la Force aérienne, Barbara Barrett, et le membre du Congrès américain, Mike Rogers, ont déclaré aux participants du Reagan National Defence Forum qui s’est tenu à la Reagan Presidential Library qu’ils étaient en faveur de la déclassification des informations sur le programme spatial secret de l’Air Force  afin d’amener le public à soutenir une US Space Force (Force Spatiale de l’armée des USA). Leurs commentaires confirment que l’US Air Force est sur le point de révéler la vérité derrière les rumeurs d’un programme spatial secret et que la Space Force est un élément essentiel d’une série de révélations étonnantes qui nous attendent.

Les commentaires de Barrett et Rogers ont été publiés par Defence News dans un article du journaliste Nathan Strout avec le titre accrocheur, “Barrett, Rogers envisage de déclassifier les programmes spatiaux secrets” . Barrett et Rogers s’exprimaient lors d’un panel sur les “Prochaines étapes dans l’espace: lancement de la sixième branche militaire américaine”. Dans le panel, Barrett a déclaré:

“Déclassifier une partie de ce qui est actuellement conservé dans des coffres-forts serait une bonne idée… Il faudrait faire attention à ce que nous déclassifions, mais il y en a beaucoup plus de classifié que ce qui doit l’être.”

Rogers, co-parrain du projet de loi original de la Chambre des représentants pour créer une force / un corps spatial, a accepté et a déclaré que les informations sur les programmes spatiaux étaient  “massivement classées“.

Rogers a précisé la nécessité de déclassifier l’infrastructure secrète de l’Air Force dans l’espace afin de gagner le soutien du public pour la Force spatiale:

“En tant que membres du Comité des services armés et en tant qu’appropriateurs de la défense, nous comprenons. Mais nous devons avoir nos autres collègues au Congrès pour nous aider à apporter les changements dont nous avons besoin et les ressources dont nous avons besoin pour cela… Cela ne se produira pas tant qu’ils ne comprendront pas la menace et la dépendance que nous avons. Et je ne pense pas que cela puisse se produire tant que nous ne verrons pas une déclassification significative de ce que nous faisons dans l’espace et de ce que font la Chine et la Russie, et comment l’espace est dans leur vie quotidienne.”

Le commentaire de Rogers selon lequel les États-Unis, la Chine et la Russie ont des programmes spatiaux secrets et que le public a besoin d’en savoir plus pour soutenir la création de Space Force est une reconnaissance étonnante de l’existence de programmes militaires rivaux avec des technologies spatiales beaucoup plus avancées que les technologies propulsées par fusée utilisées par la NASA et d’autres programmes spatiaux nationaux.

Cela fait écho aux commentaires d’un lieutenant-général de l’USAF, récemment retraité, Steven Kwast, dans une conférence où il a décrit la Chine développant une marine spatiale:

“Ils construisent une marine dans l’espace avec l’équivalent de cuirassés et de destroyers qui seront capables de manœuvrer et de tuer et de communiquer avec domination.”

La future marine spatiale chinoise pourra décimer du jour au lendemain les systèmes satellitaires et les actifs spatiaux américains.
 

 
Dans son article de Defence News couvrant les commentaires de Barrett et Rogers, Strout a déclaré:

“Les deux ont refusé de dire quelle partie du portefeuille des espaces noirs pourrait entrer dans le public, ni quand des changements commenceraient à se produire. Mais Barrett a promis que ce serait un objectif pour son bureau d’aller de l’avant, signe que des progrès pourraient survenir en 2020.”

Deux jours plus tard, il a été annoncé que le Comité de la Conférence du Congrès mis en place pour résoudre les propositions concurrentes de la Force spatiale de la Chambre et du Sénat était parvenu à un accord.

La Loi sur l’Autorisation de la Défense Nationale (NDAA = National Defense Authorization Act) pour l’année fiscale 2020 contiendrait la Space Force Act qui lancerait officiellement la Space Force au début de 2020. J’ai expliqué les principales dispositions de la Space Force Act dans un article précédent disponible ici (Article en Français: https://lagazettedegaia.com/la-force-spatiale-est-prete-alors-que-le-congres-donne-son-approbation/) .

Mercredi 11 décembre, la Chambre des représentants a adopté l’accord bipartite conclu pour la NDAA / Space Force Act et le Sénat devrait voter la semaine prochaine. Le président Donald Trump a déjà tweeté qu’il le signerait immédiatement dans la loi officialisant la création de la Force Spatiale (Space Force).

Les commentaires de Barrett et Rogers sur la nécessité de déclassifier davantage les activités spatiales secrètement menées par l’USAF n’ont suivi qu’un jour après la nouvelle du 6 décembre d’un accord conclu au Congrès pour l’adoption de la Space Force Act. Ce n’est pas un hasard.

En fait, cette séquence d’événements est une confirmation étonnante que la Force spatiale est utilisée comme un moyen de déclassifier les éléments clés d’un programme spatial secret de l’USAF qui possède des systèmes de propulsion et d’énergie avancés qui révolutionneront l’industrie aérospatiale.

Le lien entre la création de la Force spatiale et le processus de déclassification des technologies spatiales avancées est précisément ce que j’ai prédit dans le programme spatial secret de l’ US Air Force . En termes simples, le déploiement de la Space Force fournit les moyens de divulguer les technologies futuristes utilisées par l’Air Force d’une manière qui renforce la confiance du public, ouvrant la voie à des divulgations encore plus remarquables.

La création de la Space Force marque le début d’un processus de divulgation officiel qui confirmera que la source de nombreuses observations d’OVNIS étaient, en fait, des technologies spatiales avancées développées par l’USAF ou les forces aérospatiales de grandes nations telles que la Russie et la Chine.
 

 
Récemment, l’US Navy a autorisé la libération de cinq brevets de propulsion électromagnétique révolutionnaire et de systèmes énergétiques que l’un de ses scientifiques a reconnu être activement développés par la Chine. La Chine a un programme spatial secret qui inquiète grandement les analystes américains de la sécurité nationale tels que le lieutenant-général Kwast, et c’est un facteur clé du lancement de la Space Force.

Après le déploiement de la Force Spatiale en 2020, la scène sera prête pour de plus amples informations sur les technologies aérospatiales révolutionnaires. On peut s’attendre à ce que l’origine de ces technologies soit d’abord attribuée à des scientifiques talentueux comme Salvator Pais, inventeur des cinq brevets de la marine américaine, et à des scientifiques d’autres programmes spatiaux nationaux qui ont fait des découvertes similaires. Il sera néanmoins beaucoup plus difficile de cacher la vérité sur leurs origines réelles.

Un grand nombre des technologies utilisées dans les programmes spatiaux secrets développés par les États-Unis, la Chine et la Russie ont été rétro-conçues (conçues après récupération et étude de fonctionnement) à partir d’artefacts récupérés dans les ruines d’anciennes civilisations et de véhicules extraterrestres écrasés, comme plusieurs initiés l’ont récemment affirmé. Parmi ceux-ci se trouve un ancien directeur de la Defense Intelligence Agency, le vice-amiral Tom Wilson, qui a appris qu’un important sous-traitant de la défense était en train de désosser activement cette technologie en 1997.

Finalement, la divulgation de la vie extraterrestre technologiquement avancée sera annoncée, mais seulement après que la création et le déploiement de la Space Force auront atteint le point où la confiance du public sera telle que l’effondrement de la société prédit dans le rapport Brookings de 1961 ne se produira pas.

Le rapport Brookings, intitulé “Propositions d’études sur les implications des activités spatiales pacifiques pour les affaires humaines”, décrit un scénario alarmant de ce qui pourrait arriver à la société si l’humanité n’était pas suffisamment préparée à la découverte de civilisations extraterrestres technologiquement avancées:

“Des preuves de son existence [extraterrestre] pourraient également être trouvées dans des artefacts laissés sur la lune ou d’autres planètes. Les conséquences pour les attitudes et les valeurs sont imprévisibles, mais varieraient profondément selon les cultures et les groupes au sein de sociétés complexes; un facteur crucial serait la nature de la communication entre nous et les autres êtres…. Les fichiers anthropologiques contiennent de nombreux exemples de sociétés, sûres de leur place dans l’univers, qui se sont désintégrées lorsqu’elles ont dû s’associer à des sociétés jusque-là inconnues épousant des idées et des modes de vie différents; d’autres qui ont survécu à une telle expérience l’ont généralement fait en payant le prix des changements de valeurs, d’attitudes et de comportements.”

Les principaux enseignements à tirer du Secrétaire de l’Armée de l’Air qui promet la divulgation future d’un programme spatial militaire classifié et le lancement de la Space Force est qu’un processus de divulgation officiel est maintenant fermement en cours. 2020 promet d’être une année passionnante pour tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur les programmes spatiaux secrets créés par les États-Unis, la Chine et la Russie, et éventuellement découvrir les véritables origines de ces technologies.

 

© Michael E. Salla, Ph.D. Copyright

 
 

Sources :

https://www.exopolitics.org/usaf-secretary-congressman-want-to-declassify-secret-space-programs/

https://eveilhomme.com/2019/12/18/le-secretaire-et-membre-du-congres-de-lusaf-armee-de-lair-usa-veut-declassifier-les-programmes-spatiaux-secrets/

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article!