La Force Spatiale est Lancée alors que le Congrès Donne son Approbation

14 Déc, 2019 | Actualité, Éxopolitique, PSS et Divulgation | 0 commentaires

Écrit par le Dr Michael Salla le 11 décembre 2019

 

Un obstacle majeur a été franchi lors de la création d’une force spatiale des États-Unis lorsqu’une commission de conférence du Congrès comprenant des membres des deux branches du Congrès, réunis pour résoudre des projets de loi du Congrès en conflit, a accepté le libellé législatif autorisant sa création. La “National Defence Authorization Act for Fiscal Year 2020” (Loi d’autorisation de la Défense nationale pour l’exercice financier 2020), contient le langage convenu pour la création de la Force Spatiale, qui sera voté par les deux chambres du Congrès, puis signé par le président Donald Trump.

La secrétaire de l’Air Force, Barbara Barrett, a publié une déclaration après que le comité de la conférence du Congrès eut donné son approbation et déclaré :

Nous apprécions certainement le travail acharné et le soutien bipartite du Congrès et de l’administration qui fait en sorte qu’un service distinct pour l’espace se concrétise. Nous examinons le projet de loi et nous nous réjouissons d’avancer intelligemment une fois que la législation aura été adoptée par le Congrès et signée par le Président.

Le président Trump a tweeté son approbation de l’accord qui avait été conclu et s’est déclaré prêt à signer la “National Defense Authorization Act” (Loi sur l’Autorisation de la Défense Nationale) (NDAA) qui créera officiellement la Force spatiale.
 

Traduction : “Wow! Toutes nos priorités sont devenues la NDAA finale: augmentation de salaire pour nos troupes, reconstitution de nos forces armées, congé parental payé, sécurité frontalière et force spatiale! Congrès – ne tardez plus! Je signerai immédiatement cette loi historique sur la défense!” – Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 11 décembre 2019

 

La Chambre des représentants doit voter sur la NDAA aujourd’hui, et sera rapidement suivie par le Sénat avant d’être envoyée au président Trump pour sa signature afin de l’intégrer dans la loi fédérale.

Dans le NDAA, qui fait près de 3 500 pages, le langage convenu pour la Space Force (Force Spatiale) apparaît sous le titre IX – Department of Defense Organization and Management (Département de l’Organisation et de la Gestion de la Défense).

Le sous-titre D explique comment la Force Spatiale sera mis en place et exécuté. Il affirme que les sections pertinentes de la NDAA (titre IX, sous-titre D) autorisant la création de la Force Spatiale seront connues à l’avenir sous le nom de United States Space Force Act. (article 951).

Le Space Force Act a renommé “Air Force Space Command” (Commandement Spatial de la Force Aérienne) en tant que United States Space Force (USSF) (Force Spatiale Américaine). La Force Spatiale sera rattachée au Département de l’Air Force. Cela reflétera la façon dont le Corps des Marines des États-Unis est intégré au sein du Département de la Marine mais reste une branche militaire distincte de la Marine américaine.

La composition de Space Force est décrite comme suit :

b) COMPOSITION. — La Force spatiale se compose des éléments suivants:

(1) Le chef des opérations spatiales.

(2) Les forces spatiales et les actifs qui peuvent y être organiques.

Le Chef des Opérations Spatiales (CSO = Chief of Space Operations) relèvera directement du secrétaire de la Force aérienne et un an après l’adoption de la loi sur la force spatiale, il deviendra membre des chefs d’état-major interarmées.

L’actuel chef du US Space Command, le général John Raymond, sera également autorisé à servir en tant que CSO de la Force Spatiale pour la première année de ses opérations. Cela permettra à Raymond de superviser la transition en douceur de l’Air Force Space Command (Commandement Spatial de la Force Aérienne), qu’il dirige également actuellement, vers la nouvelle Force Spatiale.

La référence aux “actifs qui peuvent y être organiques” dans le cadre de la composition initiale de la Force Spatiale est intentionnellement vague. Cela donnera à Raymond une large autorité pour transférer des actifs de la Force aérienne vers la Force Spatiale, ainsi que pour transférer des actifs spatiaux pertinents de la Marine, de l’Armée et du Corps des Marines.Il y a aussi une autre raison sans doute plus convaincante pour laquelle le langage des actifs est resté vague, comme je l’expliquerai plus tard.

La Space Act décrit les fonctions et les devoirs de la Force Spatiale comme suit:

c) FONCTIONS. — La Force spatiale doit être organisée, formée et équipée pour fournir:

(1) la liberté d’opération des États-Unis dans, depuis et vers l’espace; et

(2) des opérations spatiales rapides et soutenues.

(d) DEVOIRS. – Il est du devoir de la Force spatiale de …

(1) protéger les intérêts des États-Unis dans l’espace;

(2) dissuader l’agression dans, depuis et vers l’espace; et

(3) mener des opérations spatiales.

Les fonctions et devoirs ci-dessus confieront à la Force Spatiale la responsabilité directe de la protection des satellites civils et militaires qui constituent l’épine dorsale du système de positionnement global par satellite (GPS) sur lequel le Pentagone s’appuie pour ses armes modernes. Celles-ci ont récemment été directement menacées par la Chine qui a développé la capacité antisatellite de détruire tous les satellites américains dans le cadre de sa stratégie militaire asymétrique appelée “Assassin’s Mace”.

En 2015, le général Raymond avait prévenu: “Bientôt, chaque satellite sur chaque orbite pourra être mis en danger”. Plus récemment, en janvier 2018, un rapport “Top Secret” de la direction du renseignement de l’état-major conjoint du Pentagone “a révélé que la Chine et la Russie ont construit des missiles antisatellites et d’autres armes et seront bientôt capables d’endommager ou de détruire tous les satellites américains en orbite terrestre basse” [source].

La défense de l’infrastructure satellitaire militaire et civile des États-Unis sera l’une des responsabilités les plus importantes de la Force spatiale pour les décennies à venir. Mais quels moyens spatiaux la Force Spatiale utilisera-t-elle pour s’acquitter de ses fonctions et fonctions décrites dans la loi sur l’espace?

C’est là que le sujet d’un programme spatial secret géré par l’Air Force pendant des décennies devient pertinent, et pourquoi le Space Force Act contenait une vague référence aux “actifs qui peuvent y être organiques”. Cette vague référence a été intentionnellement utilisée pour que les actifs appartenant au programme spatial secret de l’Air Force comprenant des technologies aérospatiales avancées utilisant des systèmes de propulsion exotiques, dont certains ont été conçus à partir de vaisseaux extraterrestres capturés, peuvent être “organiquement” incorporés à la Space Force.

Dans US Air Force Secret Space Program: Shifting Extraterrestrial Alliances and Space Force (2019) (Programme Spatial Secret de l’ US Air Force : Les Alliances Extraterrestres et la Force Spatiale en Mutation (2019)), j’ai décrit les différents actifs spatiaux possédés par le programme spatial secret de l’Air Force. Il s’agit notamment de “véhicules de reproduction extraterrestre” en forme de disque; différents modèles de l’engin TR-3B / triangle volant;plates-formes d’armes volantes en forme de rectangle; et enfin des stations spatiales furtives en forme d’anneau.

J’ai déjà fourni des photos prises de certains des triangles et rectangles volants classifiés opérant à partir de la Base aérienne MacDill, et comment cela avait été orchestré par les dirigeants du programme spatial secret de l’Air Force. En effet, le photographe a identifié du personnel des opérations spéciales de l’Air Force, dans le cadre de ce programme spatial secret.

 

 

Tous les actifs appartenant au programme spatial secret de l’Air Force seront placés sous l’autorité directe du nouveau chef des opérations spatiales, le général Raymond, qui veillera à ce qu’ils soient utilisés pour protéger l’infrastructure satellite sensible que la Chine menace directement de sa stratégie militaire asymétrique “Assassin’s Mace“.

La création et le lancement officiel de Space Force en 2020 seront un événement majeur. Il permettra la divulgation officielle de nombreuses technologies aérospatiales avancées qui utilisent des systèmes de propulsion et d’énergie exotiques basés sur des principes électromagnétiques qui ne sont pas jugés viables ou possibles par les scientifiques conventionnels. Certains de ces systèmes de propulsion et d’énergie exotiques ont récemment été divulgués dans une série de brevets de la marine américaine montrant leur faisabilité et comment ils peuvent être appliqués de manière à révolutionner l’industrie aérospatiale.

La Force spatiale ouvrira non seulement la porte à la libération de nombreuses technologies hautement classifiées et des engins aérospatiaux qui ont été construits en secret, mais ouvrira également la voie à de futures divulgations officielles sur les civilisations souterraines avancées et la vie extraterrestre résidant sur, ou visitant notre planète.

 

© Michael E. Salla, Ph.D.

 
 

À Lire :
La Marine dépose un Brevet de Réacteur À Fusion Nucléaire Compact ainsi que d’Engins Hybrides Spatiaux et Marins

Le Brevet de la US Navy du Réacteur à Fusion Nucléaire vient Confirmer l’Existence de Transporteurs Spatiaux de Plusieurs Kilomètres de Long

La Marine Américaine Considère la Propulsion Électromagnétique et les Brevets du Bouclier Tesla comme Utilisables

 
 

Sources :

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article!