Kary Mullis Inventeur du Test PCR Affirme que le Test PCR ne Permet Pas de Savoir Si vous Êtes Malade !

10 Oct, 2020 | Actualité, Éxopolitique, PSS et Divulgation | 0 commentaires

Dans cette vidéo, une question est posée à Kary Mullis sur l’utilisation inappropriée du test PCR :

Le {PCR} se distingue de cela. C’est un procédé qui est utilisé pour faire beaucoup de choses à partir de quelque chose. Ça ne dit pas si vous êtes malades. Ça ne dit pas que la chose que vous avez contractée va réellement vous nuire…

 

 
 

Le test PCR a été inventé dans les années 80 par un biochimiste américain du nom de Kary Mullis, ce qui lui a valu le prix Nobel de chimie dix ans plus tard.
Comment un test mis au point il y a près de 40 ans peut-il donc être utilisé pour diagnostiquer ce que l’on nous présente comme une toute nouvelle maladie, découverte l’année dernière par le monde entier ?

D’après ce que je comprends, c’est impossible, mais je ne suis ni médecin ni scientifique, et je ne suis certainement pas un expert ou un biochimiste comme Kary Mullis. Il y a eu beaucoup de faux positifs lors des tests de dépistage du coronavirus. On pense que beaucoup de ces faux positifs sont déclenchés par des cellules virales mortes. Nous avons vu des cas de chèvres et de fruits testés positifs… ce qui soulève bien plus de questions que cela n’apporte de réponses…

Une femme a même été blessée par un test après qu’un prélèvement nasal ait perforé la paroi de son cerveau, provoquant une fuite de liquide cérébral par le nez. Tout cela à cause d’un virus dont le taux de survie est de plus de 99 % pour la plupart des personnes qui l’attrapent.
Pourquoi est-il si important de comprendre ce test ? Parce que c’est le catalyseur de la campagne de peur qui est menée par les médias corrompus et qui est ensuite utilisé par le gouvernement comme justification pour imposer des restrictions sur nos vies.

Dans cette vidéo, je vais vous montrer plusieurs clips de médecins, en plus de ceux de l’inventeur du test PCR lui-même. Et je suis assez confiant que d’ici la fin de ce programme, vous arriverez à la même conclusion que moi, à savoir que l’on nous ment.

Commençons par Kary Mullis, l’inventeur du test PCR (Interview de Kary Mullis effectuée avant l’arrivée du Covid-19 où il différencie la méthode PCR de celle des tests) :

Question : Comment ont-ils détournés l’usage du PCR, pour estimer tous ces supposées ARN virales libres … qui pourraient être presents ou pas ?

Kary Mullis : Je ne pense pas que vous puissiez détourner l’usage du test PCR en fait… non, ce sont plutôt les résultats, l’interprétation qu’on en fait. Vous comprenez, s’ils peuvent trouver ce virus en vous – et avec le test PCR si vous le faites bien, vous pouvez trouver presque n’importe quoi chez n’importe qui, ça vous amène à croire en cette vision bouddhiste selon laquelle tout se trouve à l’intérieur de tout ce qui existe, n’est-ce pas ?

Je veux dire, si vous pouvez amplifier une seule molécule jusqu’à obtenir quelque chose de vraiment mesurable – ce que le test PCR peut faire – alors il n’y a que très peu de molécules que vous n’ayez pas au moins en un seul exemplaire dans votre corps. On pourrait donc considérer ça comme un usage détourné… le fait de prétendre que c’est significatif…

Le véritable problème, c’est qu’on n’a pas besoin de faire le test de dépistage du VIH. On n’a pas besoin de faire le test pour les 10 000 autres rétrovirus qui ne sont pas nommés, et également présents chez le sujet.

Vous voyez, quelqu’un qui a le VIH va avoir en général presque tout ce qu’on peut dépister, parce que le VIH est un virus assez rare. Sur 250-300 millions de personnes en Amérique, nous ne sommes qu’un million à avoir ce virus.

Il faut donc soit que votre mère l’ait attrapé et vous le transmette, soit que vous soyez vraiment très « concentré » sur les personnes qui l’ont attrapé – et seulement sur elles – et vous aurez alors de bonnes chances de l’attraper. C’est difficile de l’avoir, mais si vous l’avez, il y a de fortes chances que vous en ayez aussi beaucoup d’autres… parce que vous avez été exposé au fait d’attraper beaucoup de… Donc, faire un test pour le VIH et affirmer qu’il a une valeur particulière, c’est ça le vrai problème je pense, et non pas que le PCR a été mal utilisé.

Question : Est-ce qu’il s’agit d’une estimation?
Kary Mullis : Ce n’est pas un estimation, non… c’est quelque chose de vraiment quantitatif. Ça vous donne des informations sur la nature et sur ce qui s’y trouve.

Ça vous permet de prendre une quantité infime de quelque chose, et de le rendre mesurable, puis d’en parler dans des reunions… comme si c’était important. Vous voyez ce n’est pas un détournement d’usage, c’est juste une sorte de mauvaise interpretation. On trouve très peu de trace de ce qu’ils appellent le virus VIH. La façon de mesurer ce virus n’est pas du tout exact, elle n’est pas aussi précise que notre façon de mesurer des choses comme une pomme […]

Ces test sont tous basés sur des choses qui sont invisibles, et les résultats entrainent des suppositions.

Le test PCR c’est autre chose, c’est juste un procédé qui est utilisé pour faire sortir beaucoup de quelque chose à partir d’un petit quelque chose. C’est pour ça que ça ne vous permet pas de savoir si vous êtes malade et si ce que vous avez attrapé va vraiment vous faire du mal.

 
 

Source : https://changera.blogspot.com/2020/10/le-test-pcr-ne-permet-pas-de-savoir-si.html#more

Ajouts : LaGazettedeGaia

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article!