Des Essais Cliniques sur la Vitamine C pour le Coronavirus sont en Cours en Chine – Dernières mises à jour

9 Mar, 2020 | Actualité, Nutrition et Santé | 0 commentaires

Les faits : Le Dr Richard Cheng, médecin et docteur en médecine, spécialiste américain de la lutte contre le vieillissement, est en Chine pour faire le point sur la situation et les traitements potentiels via sa chaîne Youtube. Il affirme que la vitamine C fait désormais partie du plan de traitement du gouvernement de Shanghai.

Réflexion : L’idée que la vitamine C pourrait être utile lors de l’épidémie de coronavirus est-elle vraiment une “fausse nouvelle” ? Si c’était le cas, pourquoi des essais cliniques officiels seraient-ils en cours ? Pourquoi sommes-nous censurés pour avoir avancé cette hypothèse ?

 

La vitamine C guérit-elle le coronavirus ? Pas du tout ? La vitamine C peut-elle traiter le Coronavirus ? On ne peut pas affirmer que ce soit le cas, mais en même temps, on ne peut pas non plus affirmer le contraire. C’est pourquoi de nombreux essais cliniques sont en cours en Chine pour déterminer si l’infusion de vitamine C a un effet sur le coronavirus et les personnes infectées par ce virus. L’idée que la vitamine C pourrait aider à traiter le coronavirus, du moins ici en Occident, semble être qualifiée de “fake news” (fausse nouvelle), ce qui est étrange étant donné que les autorités devraient mentionner qu’à ce stade, les résultats ne sont pas concluants.

Il reste à répondre clairement par oui ou par non, mais les chercheurs émettent l’hypothèse que la vitamine C pourrait avoir un effet positif. C’est pourquoi à Shanghai, en Chine, la vitamine C est citée dans le cadre de leur plan de traitement global, avec des essais cliniques officiels en cours.

Le mois dernier, la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis a publié sur son site web les informations relatives à ses essais cliniques. Le titre de l’un des essais est “Infusion de vitamine C pour le traitement de la pneumonie sévère infectée par le nCoV 2019”. Le parrain est ZhiYong Peng, et le responsable est l’hôpital Zhongnan de l’université de Wuhan (ZNWU).

La pneumonie infectée au nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV), à savoir l’infection respiratoire aiguë sévère (SARI) a suscité une inquiétude et une urgence mondiales. Il y a un manque de médicaments antiviraux ciblés efficaces, et le traitement symptomatique de soutien est toujours le principal traitement actuel de la pneumonie aiguë sévère. La vitamine C est importante pour le corps humain et joue un rôle dans la réduction de la réponse inflammatoire et la prévention du rhume. En outre, quelques études ont montré que la carence en vitamine C est liée à l’augmentation du risque et de la gravité des infections grippales. Nous supposons que la perfusion de vitamine C peut contribuer à améliorer le pronostic des patients atteints de SARI. Par conséquent, il est nécessaire d’étudier l’efficacité et la sécurité cliniques de la vitamine C pour la gestion clinique du SARI par des essais contrôlés randomisés pendant l’épidémie actuelle de SARI.

La vitamine C, également connue sous le nom d’acide ascorbique, a des propriétés antioxydantes. En cas de septicémie, la montée de cytokines provoquée par la septicémie est déclenchée et les neutrophiles s’accumulent dans les poumons, détruisant les capillaires alvéolaires. Les premières études cliniques ont montré que la vitamine C peut prévenir efficacement ce processus. De plus, la vitamine C peut aider à éliminer le liquide alvéolaire en empêchant l’activation et l’accumulation des neutrophiles, et en réduisant les dommages causés aux canaux d’eau épithéliaux alvéolaires. Dans le même temps, la vitamine C peut empêcher la formation de pièges extracellulaires de neutrophiles (NETs, pour neutrophil extracellular traps), qui est un phénomène biologique de lésion vasculaire causé par l’activation des neutrophiles. Les vitamines peuvent raccourcir efficacement la durée du rhume. Dans des conditions extrêmes (athlètes, skieurs, travailleurs artistiques, exercices militaires), elle peut prévenir efficacement le rhume. Et si la vitamine C a également un certain effet protecteur sur les patients atteints de grippe, seules quelques études ont montré que la carence en vitamine C est liée à l’augmentation du risque et à la sévérité des infections grippales. Dans un essai contrôlé mais non randomisé, 85% des 252 étudiants traités ont constaté une réduction des symptômes dans le groupe recevant la dose élevée de vitamine C (1g/h au début des symptômes pendant 6h, suivi de 3 * 1g / jour). Parmi les patients atteints de septicémie et de SDRA (Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë), les patients du groupe à forte dose de vitamine n’ont pas montré un meilleur pronostic ni aucun autre résultat clinique. Les recherches existantes comportent encore quelques facteurs de confusion, et les conclusions sont différentes.

Par conséquent, pendant l’épidémie actuelle de SARI, il est nécessaire d’étudier l’efficacité clinique et la fiabilité de la vitamine C pour la pneumonie virale par des essais contrôlés randomisés.
L’étude, dont le nombre de participants est estimé à 140, a débuté le 10 février et devrait se terminer à la fin du mois de septembre.“(source)

 
 

Dernières Mises À Jour

Le Dr Richard Cheng, médecin et docteur en médecine, spécialiste américain de la lutte contre le vieillissement, originaire de Shanghai (Chine), est actuellement en Chine pour faire le point sur la situation ainsi que sur les traitements potentiels via sa chaîne YouTube. Sa dernière affirmation est que la vitamine C à forte dose a été officiellement incluse dans le plan de traitement du Covid-19 du gouvernement de Shanghai. Il affirme également que les premiers résultats de l’essai cliniques avec de la vitamine C, administrée par perfusion (IVC : Vitamine C par voie Intraveineuse) sur le Covid-19 sont positifs.

Le Dr Cheng a servi dans l’armée américaine en tant qu’officier (Major) et médecin de l’armée et a terminé son service militaire en décembre 2006. Pendant son service dans l’armée, le Dr Cheng a occupé divers postes, notamment ceux de Chef et de Directeur Médical de la Pathologie et de la Médecine de Laboratoire, de Membre du Comité de Gestion des Risques, du Comité d’Accréditation, et médecin d’État-Major du Programme de Préparation des Soldats, Consultant auprès du Laboratoire de la Base Aérienne de Shaw, et chef de l’équipe d’inspection du College of American Pathologist pour l’inspection du laboratoire de l’Hôpital de Greenville SC. Avant de servir dans l’armée américaine, le Dr Cheng était médecin-chercheur principal chez Variagenics, un organisme de recherche affilié au MIT et à la Harvard Medical School, à Cambridge, MA. Variagenics a ensuite fusionné avec Hyseq.

Vous pouvez consulter sa biographie complète ici.

Vous pouvez accéder à sa chaîne YouTube ici, où il a fourni de multiples mises à jour que vous ne verrez pas dans les médias grand public.

 

 
 

Conclusion

L’idée que la IVC (IVC : Vitamine C par voie Intraveineuse) puisse être utile dans le traitement du coronavirus n’est pas une fausse nouvelle. Personne ne peut vraiment affirmer avec certitude que c’est le cas, mais en même temps, personne ne peut prétendre le contraire. Les médias grand public devraient attirer l’attention sur les essais cliniques en cours et informer les gens sur la situation. Nous devrions pouvoir explorer toutes les options possibles concernant ce virus, et il est tout simplement irresponsable de laisser entendre que la vitamine C est potentiellement une “fausse nouvelle”. Si elle n’avait pas de réel potentiel, les essais cliniques ne seraient pas en cours. Il sera intéressant de voir les résultats.

Enfin, je ne pense pas que la peur soit une réponse appropriée pour qui que ce soit, car je pense qu’elle peut affaiblir le système immunitaire. Les épidémies font partie de notre réalité, et à notre époque, il est important de maintenir notre système immunitaire en bonne santé grâce à une alimentation et à un exercice physique appropriés. Nous avons vécu de nombreuses crises, comme la grippe porcine, le virus Ebola, le SRAS, le virus Zika, le virus du Nil occidental et bien d’autres encore. J’espère que celle-ci passera comme les autres, je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de raisons de s’inquiéter.

 
 

Source : https://www.collective-evolution.com/2020/03/09/vitamin-c-clinical-trials-for-coronavirus-underway-in-china-latest-updates/

Traduit par : LaGazettedeGaia

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article avec tes amis!